La France plutôt gâtée au tirage

France: Tirage Clément pour les Équipes au Tournoi

Lors du processus de sélection pour le mondial de handball masculin prévu pour 2025, l’équipe nationale française a été assignée au groupe C, lequel semble être favorable pour elle. Si tout se déroule comme prévu, il est possible que leur prochaine étape les mène à affronter l’équipe hongroise lors de la phase principale du tournoi.

Couronnée championne d’Europe en début d’année, la sélection nationale française de handball a les yeux rivés sur les Jeux Olympiques de Paris 2024, avec l’ambition de défendre son titre avec succès. Toutefois, avant cette échéance, une autre compétition majeure les attend en janvier et février prochains : le championnat du monde de handball, qui se déroulera entre la Norvège, le Danemark et la Croatie.

La composition des groupes place la France au sein du groupe C pour les premiers matchs, ce qui signifie que la France jouera ses rencontres à Porec, en Croatie, dans un gymnase de 3700 sièges. La France affrontera notamment l’Autriche, le Qatar et le Koweït, des équipes à priori à sa portée. L’Autriche et le Koweït n’avaient pas réussi à se qualifier pour l’édition précédente en 2023 (où la France s’était inclinée en finale face au Danemark), tandis que le Qatar avait terminé à la 22ème place. Néanmoins, l’Autriche a réalisé une belle prestation lors du dernier Euro en terminant 8ème, compétition durant laquelle la France avait vaincu cette même équipe avec un score de 33-28 lors du tour principal.

## Pas de Danemark ni de Norvège avant les dernières étapes ##

Si la France se classe parmi les trois premiers de son groupe, elle croisera la route des trois premiers du groupe D qui, selon les attentes, devraient être la Hongrie, les Pays-Bas et la Macédoine du Nord, qui avaient fini cinquième, douzième et dix-septième au dernier Euro, respectivement. Il est à noter que la France avait battu la Hongrie 35-32 lors de leur dernière rencontre au tour principal du dernier Euro. Pour accéder aux quarts de finale, il sera nécessaire de terminer dans les deux premiers de ce groupe II, avec la probabilité de rencontrer la Slovénie, l’Islande, l’Égypte ou la Croatie. Ainsi, la France ne sera pas opposée au Danemark ni à la Norvège, ses principaux rivaux des dernières années, avant la phase de demi-finales ou éventuellement la finale qui se tiendra le 2 février à Oslo.

Guillaume Gille, conscient de la qualité de ses joueurs et sachant qu’ils font figure de favoris, reste néanmoins vigilant face à la compétition : « Même avec 32 équipes dans le tournoi, il y a une forte densité de talents. En plus de l’Autriche que nous avons déjà rencontrée lors du dernier Euro, nous aurons deux adversaires coriaces, le Qatar et le Koweït, contre lesquels nous jouons rarement. Le format avec des quarts de finale rend le parcours d’autant plus dangereux compte tenu des équipes que nous pourrions affronter. » Est-ce que cela suffira à empêcher la France d’atteindre un treizième podium mondial ?