Gerard Piqué (Photo by Icon Sport)

Piqué à nouveau accusé de corruption

L’Espagne est secouée par une controverse de grande ampleur impliquant l’ancien étoile du FC Barcelone, Gerard Piqué, suite à des révélations concernant le déménagement controversé de la Supercoupe d’Espagne vers l’Arabie saoudite. Les détails de cette affaire complexe commencent à émerger, jetant une ombre sur plusieurs figures de proue du football espagnol.

Investigation sur la transaction saoudienne impliquant Gerard Piqué

Les autorités judiciaires espagnoles ont récemment annoncé l’ouverture d’une enquête visant Gerard Piqué, qui a joui d’une illustre carrière de défenseur au sein du FC Barcelone, pour son implication présumée dans le transfert controversé de la Supercoupe d’Espagne en Arabie saoudite. La situation financière avantageuse qu’aurait retirée Piqué de cette arrangement, s’élevant à une rémunération de quatre millions d’euros annuels grâce à sa société Kosmos, est au coeur des préoccupations, la justice soupçonnant la légitimité de ces paiements. En effet, Piqué aurait agi comme facilitateur de ce partenariat, estimé à 40 millions d’euros par an, en 2019, période durant laquelle il était encore actif comme joueur au Barça.

L’enquête en cours ne se limite pas à Gerard Piqué mais s’étend également à Luis Rubiales, ancien président de la Fédération Royale Espagnole de Football (RFEF), ainsi qu’à Pedro Rocha, son successeur, tous deux confrontés à des charges de malversations liées aux contrats conclus par la fédération avec des tiers. Rubiales, déjà empêtré dans une autre controverse pouvant le mener devant les tribunaux, rejette toute accusation de corruption en dépit de l’existence d’enregistrements audio divulguant des négociations sur les dites commissions avec Piqué.

Ce scandale a eu d’importantes répercussions, poussant le gouvernement espagnol à placer la RFEF sous gestion administrative afin de préserver l’intérêt national. Cette décision prend place dans un contexte où l’Espagne se prépare à une éventuelle co-organisation de la Coupe du Monde 2030, mettant ainsi en jeu la réputation sportive du pays sur la scène internationale.