Benoit PAYAN, mayor of Marseille during the Olympic Torch Relay of Olympic Games Paris 2024 on May 9, 2024 in Marseille, France.  (Photo by Johnny Fidelin/Icon Sport)   - Photo by Icon Sport

OM : Benoît Payan contre la signature de Youcef Atal

La récente acquisition prévue par l’Olympique de Marseille est en train de provoquer des remous au sein de la ville, suite à un véto inattendu de la part du maire. Youcef Atal, un footballeur de talent âgé de 28 ans qui a terminé son contrat avec l’Adana Demirspor, semble être au cœur d’une polémique qui dépasse les limites du terrain de football.

Controverse autour d’une Nouvelle Recrue

L’accord principe conclu entre Youcef Atal et l’Olympique de Marseille représente une opportunité tant pour le joueur, ayant participé à 11 rencontres et inscrit un but durant la saison 2023-2024, que pour le club. Néanmoins, cette opportunité se trouve menacée par les objections fermes de Benoît Payan, le maire de Marseille. Ces dernières ne sont pas motivées par une question de compétence sportive mais bien par les antécédents judiciaires de l’athlète algérien.

Atal fait l’objet d’une condamnation pour provocation à la haine selon des propos tenus sur les plateformes de médias sociaux, ayant entraîné une sanction de 8 mois de prison avec sursis et une amende de 45 000 euros. Cette affaire a réveillé une vive controverse, incitant Benoît Payan à prendre position publiquement contre sa venue au sein du club phocéen. Lors d’une intervention sur Radio JM, le maire a clairement affirmé sa réprobation vis-à-vis de l’intégration d’individus tenant des propos haineux, soulignant que de tels comportements étaient inacceptables autant dans le monde du sport qu’au sein de l’Olympique de Marseille.

Payan ne s’est pas arrêté là. Il a mis en avant son intention de discuter de ce sujet avec la direction du club marseillais, illustrant son propos par l’idée qu’une telle incompatibilité de valeurs n’avait pas sa place dans le football, et encore moins chez l’OM. Mettant l’accent sur l’unité et la diversité des supporters cohabitant paisiblement quelles que soient leurs origines ou leurs croyances, le maire de Marseille a insisté sur l’importance de préserver l’intégrité et les valeurs partagées au sein du club, ainsi que parmi ses supporters. La tolérance et le respect mutuel étant primordiaux, la présence d’Atal dans l’équipe semble devoir faire l’objet d’une réévaluation sérieuse, conformément aux principes prônés par la ville et son club emblématique.