Kylian Mbappe - Icon Sport

Marine Le Pen critiqué après ses propos sur Kylian Mbappé

La polémique a enflé après que Kylian Mbappé, la figure de proue de l’équipe de France, a lancé un appel au contre-vote face au Rassemblement National dans le cadre des élections législatives de 2024. Cette déclaration a provoqué une vague de réactions au sein du parti de droite, avec à sa tête Marine Le Pen, manifestant leur mécontentement et réaffirmant leur vision politique.

Réaction du Rassemblement National aux propos de Mbappé

L’intervention de Kylian Mbappé, peu avant le match crucial de l’Euro 2024 face au Portugal, n’a pas laissé indifférent. En insistant sur la nécessité de se mobiliser contre le Rassemblement National lors des prochaines législatives et qualifiant les résultats du premier tour d’alarmants, le célèbre footballeur a certainement jeté un pavé dans la mare. L’annonce n’est pas passée inaperçue et a suscité une réponse cinglante de la part des dirigeants du RN, y compris Marine Le Pen, qui n’ont pas tardé à exprimer leur désaccord et leur agacement par rapport aux critiques dirigées contre eux.

Lors d’une récente conférence, Mbappé a renforcé son appel à l’action, demandant à voter « du bon côté », intensifiant son message précédemment transmis le 16 juin, qui incitait la jeunesse à s’opposer aux « extrêmes au pouvoir ». Cette prise de position plus marquée n’a guère plu à Marine Le Pen, qui, lors d’une interview pour CNN International, a fait part de son irritation envers les personnalités publiques incluant Mbappé, délivrant des instructions de vote. « Les Français sont fatigués de recevoir des leçons de moralité », a insisté Le Pen, reconnaissant tout de même le talent de Mbappé en tant que footballeur, bien qu’elle-même ne soit pas une aficionada du sport.

Marine Le Pen s’est également opposée fermement à l’influence des célébrités, y compris des acteurs, footballeurs et chanteurs, qui selon elle, dictent leurs préférences électorales aux citoyens. Elle a particulièrement critiqué les personnalités aisées résidant à l’étranger tentant de persuader les électeurs moins fortunés. Prête à réaliser un score sans précédent lors des échéances électorales à venir, elle juge que ceux jouissant d’une situation confortable devraient se garder de trop s’impliquer publiquement dans les débats politiques, compte tenu de leur éloignement des préoccupations majeures comme l’insécurité et le chômage qui touchent ceux gagnant environ 1300 à 1400 euros par mois.

En réaction aux commentaires de Mbappé diffusés sur TF1, Laurent Jacobelli, porte-parole du RN, avait lui aussi exprimé son mécontentement, arguant que chacun devrait se cantonner à son domaine d’expertise. Cette série de réactions démontre la tension entre le monde du football et la sphère politique, en particulier lorsque des figures sportives de premier plan utilisent leur influence pour orienter l’opinion publique sur des questions électorales.