« Et j’emmerde les… »: Le regret de Lizarazu

Lizarazu regrette ses propos polémiques : « Et j’emmerde les… »

Cela fait deux fois en l’espace d’une semaine que Bixente Lizarazu a mentionné le nombre de matchs, s’élevant à 299, où il a pris part sous les couleurs des Girondins de Bordeaux. Ce chiffre semble véritablement le préoccuper.

Apparemment, il s’était complètement échappé de sa mémoire, or… La soirée de mardi, lorsqu’il s’apprêtait à quitter le terrain après avoir joué dans une rencontre amicale opposant les anciennes légendes des Girondins de Bordeaux à celles du Variétés Club de France, Bixente Lizarazu s’est retrouvé confronté à une statistique personnelle : le nombre exact de matches qu’il avait disputés sous les couleurs bordelaises. Un total assez inattendu de deux-cent-quatre-vingt-dix-neuf apparitions. **Lorsqu’un reporter lui a mentionné ce nombre** en lui suggérant de considérer cette rencontre caritative comme sa trois-centième apparition avec l’équipe de Bordeaux, le vainqueur de la Coupe du Monde de 1998 ne put s’empêcher d’afficher un large sourire, déclarant : « Ah, c’est une idée brillante ! C’est en effet curieux de laisser ce chiffre inachevé. »

Il s’est ensuite dirigé vers ses fans pour distribuer des autographes, passant rapidement à autre chose.

Pourtant, cet élément continuait manifestement de le préoccuper. Il en a apporté la preuve ce samedi, en abordant le sujet dans un message détaillé publié sur ses réseaux sociaux. « Une autre ‘bizarrerie’, c’est d’avoir participé à 299 matches avec les Girondins… Pour quelqu’un comme moi, passionné de cyclisme, qui ne considère pas une sortie réussie à moins d’atteindre les 100 km pile, je l’admets, c’est assez absurde ! Alors, disons que ce match porte le total à 300 désormais ! (et tant pis pour les statistiques). » Il a accompagné son commentaire d’un emoji souriant. Au-delà de cette petite frustration, Bixente Lizarazu a tenu à exprimer sa gratitude pour le moment de partage avec de nombreuses figures emblématiques du football.

## Émotion et nostalgie

« Je tiens à remercier tous ceux qui ont contribué à l’organisation de ce match. Un grand merci donc à Gigi, Zizou et à tous les ex-joueurs venus célébrer le riche héritage des Girondins, merci au Variétés, à la municipalité de Bordeaux, ainsi qu’aux employés, ex-employés, et bénévoles des Girondins. Un grand merci également au public pour cette atmosphère exceptionnelle, si accueillante, remplie de sourires, d’émotion et sans doute un brin de mélancolie. » L’ambiance était effectivement extraordinaire lors de cette soirée intemporelle au sein du stade Parc Lescure, qui a vu le jour il y a cent ans.

Des icônes du football bordelais, français, et même international, telles que Zinédine Zidane, Alain Giresse, ou Marius Trésor, sans oublier Christophe Dugarry et d’autres champions du monde de 1998 comme Christian Karembeu et Laurent Blanc, étaient présentes. Un instant magique, digne de marquer le trois-centième match (officieux) de Bixente Lizarazu.