« Mon flop c’est la France, ils ne produisent rien »

« France : ‘Ils ne produisent rien’, mon plus grand échec »

Les critiques sur le style de jeu des Bleus se font entendre malgré une défense solide, alors qu’ils s’apprêtent à affronter l’Espagne en demi-finale. Kevin Mirallas, quant à lui, exprime une préférence pour le style espagnol, regrettant l’absence de la Turquie ou de la Suisse parmi les demi-finalistes.

Un jeu français critiqué malgré une défense robuste

Depuis le début du championnat d’Europe, le style de jeu des Bleus ne cesse de déclencher des critiques acerbes. Bien qu’ils soient parvenus à se qualifier pour la demi-finale, leur performance se caractérise par l’absence totale de buts marqués dans le cours du jeu. Kevin Mirallas n’a pas mâché ses mots en déclarant : « Pour moi, l’équipe qui déçoit le plus, c’est la France. Même s’ils ont réussi à atteindre les demi-finales, ils n’offrent rien d’attrayant sur le terrain. Leur défense est impressionnante, mais en attaque, c’est le désert. Personnellement, j’aurais aimé voir la Turquie ou la Suisse à ce stade de la compétition plutôt que la France. »

Le joueur belge a une nette préférence pour leur prochain adversaire, l’Espagne, qu’il ne tarit pas d’éloges : « Si je devais choisir une équipe qui se démarque, ce serait l’Espagne. À mes yeux, c’est celle qui joue le plus beau football et qui montre le plus de dynamisme depuis le début du tournoi. » Reste à savoir si ce « beau football » permettra aux Espagnols de triompher face aux Bleus et de se hisser en finale. Verdict mardi à 21 heures.