Un forfait de taille concernant l’équipe de France

Équipe de France: Un forfait majeur annoncé

Ce jeudi, une information de taille a été révélée au sujet de l’opposant initial de la sélection française pour l’Euro 2024 : David Alaba, qui avait subi une blessure sévère avec la rupture d’un de ses ligaments croisés au genou en décembre passé, est contraint à passer de nouveau par la case opération.

Lorsque Didier Deschamps, jeudi soir sur TF1 à 20h, révélera sa sélection de 25 ou 26 joueurs destinés à participer à l’Euro 2024, l’annonce sera faite sans compter sur la présence de David Alaba pour l’adversaire autrichien le 17 juin prochain à Düsseldorf pour le premier match de l’équipe de France. Le défenseur clé du Real Madrid et capitaine de l’équipe nationale autrichienne ne participera pas au championnat européen organisé en Allemagne en raison de sa condition physique.

À l’inverse de Thibaut Courtois et Eder Militao, qui ont tous deux retrouvé les terrains récemment après des blessures, Alaba ne sera pas en mesure de les rejoindre. Ayant subi une déchirure du ligament croisé antérieur au genou gauche en décembre, sa convalescence n’est pas terminée. En effet, à l’âge de 31 ans, le joueur doit subir une autre intervention chirurgicale, cette fois une arthroscopie, pour achever sa rééducation.

Kevin Danso, figure de proue en l’absence de David Alaba

Les espoirs d’Alaba de participer au championnat européen étaient minces, et désormais, il est clair qu’il ne sera pas en mesure de jouer, pas même pour intégrer l’équipe menée par Ralf Rangnick. Durant les matchs amicaux de mars, c’est Kevin Danso du club de Lens, aux côtés de Maximilian Wober de Monchengladbach et Leopold Querfeld du Rapid de Vienne, qui a formé la défense centrale de l’Autriche.

Pour se défendre contre les attaques de la France, de la Pologne et des Pays-Bas dans le groupe D, l’Autriche s’appuiera principalement sur ses milieux de terrain, Konrad Laimer du Bayern et Marcel Sabitzer du Dortmund. Pourtant, le reste de l’équipe montre une certaine faiblesse, notamment avec Alexander Schlager, le gardien titulaire qui ne brille pas particulièrement à Salzbourg, et l’attaquant central Michael Gregoritsch, auteur de seulement 7 buts avec Fribourg en Bundesliga.