Combien de temps dure un match de hockey sur glace ?

Combien de temps dure un match de hockey sur glace ?

Le hockey sur glace est un sport collectif qui oppose deux équipes de six joueurs (cinq joueurs de champ et un gardien de but) sur une patinoire. Le but du jeu est de marquer des points en envoyant un palet en caoutchouc dans le but adverse à l’aide d’une crosse. Le hockey sur glace est un sport très populaire dans les pays nordiques, comme le Canada, la Finlande, la Suède ou la Russie, mais aussi aux États-Unis, en Suisse ou en République tchèque.

Il existe plusieurs compétitions internationales de hockey sur glace, comme les Jeux olympiques, le championnat du monde ou la Coupe du monde. Mais combien de temps dure un match de hockey sur glace ? Quelles sont les règles qui régissent la durée du jeu, les pauses, les prolongations et les tirs au but ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

La durée d’un match de hockey sur glace

La durée d’un match de hockey sur glace varie selon le niveau de la compétition, le pays et la ligue. En règle générale, un match de hockey sur glace se compose de trois périodes de jeu de 20 minutes chacune, séparées par deux pauses de 15 ou 18 minutes. Le temps de jeu est effectif, c’est-à-dire qu’il s’arrête à chaque arrêt de jeu (coup de sifflet de l’arbitre, sortie du palet, but marqué, etc.) et reprend au moment de la remise en jeu. Ainsi, la durée réelle d’un match de hockey sur glace peut dépasser les deux heures. Par exemple, lors du championnat du monde 2019, la durée moyenne d’un match était de 2 heures et 23 minutes.

Il existe cependant des exceptions à cette règle. Par exemple, dans certaines ligues professionnelles, comme la Ligue nationale de hockey (NHL) aux États-Unis et au Canada, ou la Kontinental Hockey League (KHL) en Russie, les pauses entre les périodes sont de 18 minutes, et non de 15. De plus, dans certaines compétitions, comme les Jeux olympiques ou le championnat du monde, les périodes de jeu sont de 15 minutes au lieu de 20 pour les catégories féminines et juniors. Enfin, dans certaines ligues amateurs ou de loisir, les périodes de jeu peuvent être réduites à 10 ou 12 minutes, et le temps de jeu peut être continu, c’est-à-dire qu’il ne s’arrête pas à chaque arrêt de jeu.

Les prolongations et les tirs au but

Si le score est égal à la fin du temps réglementaire, le match de hockey sur glace n’est pas terminé. Il faut alors recourir à des prolongations ou à des tirs au but pour déterminer le vainqueur. Là encore, les règles varient selon les compétitions et les ligues.

Dans les compétitions internationales, comme les Jeux olympiques ou le championnat du monde, les prolongations se jouent à 4 contre 4 (sans compter les gardiens de but) pendant 10 minutes en mort subite, autrement dit, le premier but marqué met fin au match. Si aucun but n’est marqué durant les prolongations, le match se décide aux tirs au but. Chaque équipe désigne cinq tireurs, qui doivent tirer à tour de rôle sur le gardien adverse. L’équipe qui marque le plus de buts remporte le match. Si l’égalité persiste après les cinq tirs, les équipes continuent à tirer jusqu’à ce qu’une équipe prenne l’avantage.

Dans les ligues professionnelles, comme la NHL ou la KHL, les prolongations se jouent à 3 contre 3 pendant 5 minutes en mort subite. Si aucun but n’est marqué durant les prolongations, le match se décide aux tirs au but. Chaque équipe désigne trois tireurs, qui doivent tirer à tour de rôle sur le gardien adverse. L’équipe qui marque le plus de buts remporte le match. Si l’égalité persiste après les trois tirs, les équipes continuent à tirer jusqu’à ce qu’une équipe prenne l’avantage.

Dans les ligues amateurs ou de loisir, il n’y a pas de prolongations ni de tirs au but. Le match se termine sur un score nul si les équipes sont à égalité à la fin du temps réglementaire.

Post Comment