Wembanyama attend Jokic

Wembanyama attend Jokic pour un duel tant attendu

Alors que l’équipe des Bleus s’apprête à affronter la Serbie ce vendredi à la LDLC Arena de Décines, Victor Wembanyama a exprimé que la perspective de se mesurer à Nikola Jokic constitue une motivation additionnelle pour lui.

Victor Wembanyama se montre rafraîchissant d’impatience. Absent lors de la défaite des Bleus contre l’Allemagne lundi à Montpellier, le joueur des San Antonio Spurs reprendra le chemin du terrain ce vendredi pour le quatrième match de préparation de l’équipe de France en vue des Jeux Olympiques de Paris 2024. C’est sur le parquet de la LDLC Arena à Décines que la Serbie offrira aux hommes de Vincent Collet une opportunité de se mesurer davantage.

Lors de cette confrontation, « Wemby » affrontera Nikola Jokic, élu MVP de la saison en NBA. « Il y a beaucoup d’excitation et beaucoup d’envie d’apprendre aussi, d’observer comment jouent les meilleurs, comment ils s’adaptent », a exprimé l’ailier fort ou pivot français dans des propos recueillis par l’AFP. À l’instar du joueur français, le pivot serbe retrouve également sa sélection nationale après avoir renoncé à la Coupe du Monde en Asie du Sud-Est l’été dernier.

Wembanyama a du mal à réaliser qu’il participera à Paris 2024

À deux semaines de l’ouverture des Jeux Olympiques, Victor Wembanyama avoue ne pas vraiment réaliser l’ampleur de participer à un tel événement. « J’ai encore du mal à croire qu’on va vraiment jouer les JO, mais il faut être prêt pour le jour J », a-t-il ajouté, motivé à marquer le tournoi olympique de son empreinte. La phase de groupe se déroulera au Stade Pierre-Mauroy de Lille tandis que la phase finale se jouera à l’Accor Arena.

Avant cela, les Bleus devront se méfier des Serbes et de Nikola Jokic, que Vincent Collet qualifie volontiers de « joueur exceptionnel ». Pour le contrer, le sélectionneur des Bleus mise sur une équipe de France « solide défensivement » et capable de « mieux faire circuler le ballon » contre une équipe connue pour sa défense « toujours robuste ». Ce match de préparation pour Paris 2024 sera également l’occasion de rendre hommage à Tony Parker, dont le maillot numéro 9 sera définitivement retiré au cours d’une cérémonie spéciale.