09:38

NBA : Un record pour Rudy Gobert réélu une quatrième fois meilleur défenseur 

Rudy Gobert, le pivot français des Minnesota Timberwolves, a une fois de plus été honoré comme le meilleur défenseur de l’année en NBA, marquant sa quatrième victoire de ce prestigieux trophée. Gobert, qui avait déjà remporté le titre en 2018, 2019, et 2021, rejoint ainsi les rangs de Dikembe Mutombo et Ben Wallace, qui ont chacun également remporté le trophée de « Defensive Player of the Year » (DPOY) à quatre reprises. Cette consécration confirme la position de Gobert comme l’un des défenseurs les plus dominants de l’histoire de la NBA.

Rudy Gobert, à 31 ans, a dominé le classement du meilleur défenseur de l’année en NBA avec un total impressionnant de 433 points. Il a été suivi par un autre talent français, Victor Wembanyama des San Antonio Spurs, qui a terminé deuxième pour sa première saison en NBA, récoltant 245 points. Wembanyama a par ailleurs été honoré comme rookie de l’année, soulignant son impact immédiat dans la ligue. Bam Adebayo du Miami Heat complète le podium avec 91 points, se plaçant loin derrière les deux Français. Cette configuration des résultats met en évidence l’émergence de nouveaux talents défensifs en NBA, ainsi que la continuité de la présence dominante de Gobert dans ce domaine.

Meilleur défenseur de la ligue ?

Après un début timide chez les Minnesota Timberwolves suite à son transfert durant l’été 2022, Rudy Gobert a nettement redressé la barre lors de la saison régulière 2023-2024. Ses statistiques de 14 points, 12,9 rebonds et 2,1 contres en moyenne par match ont joué un rôle crucial dans la transformation des Timberwolves en la meilleure défense de la NBA.

Chris Finch, l’entraîneur des Timberwolves, a exprimé son admiration pour l’impact de Gobert : « Rudy a été le moteur de la culture défensive ici. C’est un témoignage de son impact, de sa présence et de ce qu’il a insufflé à l’équipe sur l’importance de la défense et sur la façon dont elle peut être formidable quand nous la mettons en œuvre. » Ces commentaires soulignent l’influence de Gobert non seulement en termes de performances individuelles mais aussi dans sa capacité à inspirer et à améliorer le jeu défensif de toute son équipe.

Les Timberwolves de Minnesota, menés par Rudy Gobert, ont brillamment terminé troisièmes de la conférence Ouest lors de la saison régulière, avant de balayer les Phoenix Suns au premier tour des playoffs avec une victoire impressionnante de 4-0. Ils mènent actuellement 2-0 dans leur série de demi-finale de conférence contre les Denver Nuggets.

Cependant, Gobert n’a pas participé au deuxième match de cette série car il a été témoin d’un événement heureux dans sa vie personnelle — la naissance de son fils. « Il s’appelle Romeo et il va très bien », a déclaré Gobert lors d’une interview sur la chaîne TNT. « Je suis vraiment reconnaissant. » Cette semaine marque donc un double succès pour Gobert, combinant son succès professionnel avec un moment joyeux et significatif dans sa vie personnelle.