10:16

Rudy Gobert sanctionné par la NBA pour un geste controversé envers un arbitre

Rudy Gobert, le pivot des Minnesota Timberwolves, a été de nouveau frappé par une amende de la NBA, suite à son comportement lors du match 4 de la demi-finale de la Conférence Ouest contre les Denver Nuggets. 

Après une action jugée fautive contre Jamal Murray, Gobert a réagi en faisant un geste de la main suggérant des implications financières, ce qui a été interprété comme une accusation de corruption à l’encontre de l’arbitre.

L’incident, qui a eu lieu dimanche lors de la défaite de Minnesota 107-115, a conduit la NBA à imposer à Gobert une amende de 75 000 dollars (environ 69 000 euros). La ligue a qualifié son geste de “inapproprié et non professionnel”, affirmant qu’il “remet en question l’intégrité de la ligue et de ses arbitres”.

Cette n’est pas la première fois que Gobert est sanctionné pour un tel comportement. En mars, il avait déjà été pénalisé pour des raisons similaires, ce qui souligne des tensions récurrentes entre le joueur et l’arbitrage de la NBA. Le geste de Gobert, bien que pouvant refléter un moment de frustration, pose des questions plus larges sur le respect des officiels et la conduite des joueurs sur le terrain.

Déboires en série pour les Wolves et Rudy Gobert face aux Nuggets

La série demi-finale de la Conférence Ouest entre les Minnesota Timberwolves et les Denver Nuggets continue de monter en intensité, tant sur le parquet qu’en dehors. Après un début prometteur avec deux victoires, les Wolves ont subi trois défaites consécutives, la dernière en date les plaçant au bord de l’élimination avec un score de 3-2 en faveur des Nuggets, emmenés par le MVP Nikola Jokic.

Au cœur de cette tension, Rudy Gobert, le pivot étoile des Wolves, fait face à des critiques non seulement pour la performance de son équipe mais aussi pour son comportement sur le terrain. Gobert a récemment été sanctionné pour un geste envers l’arbitre Scott Foster, qui lui a valu une amende de 75 000 dollars. Cet incident rappelle une situation similaire il y a deux mois, où Gobert avait déjà été amendé pour un geste semblable envers le même arbitre, avec une amende encore plus salée de 100 000 dollars. À l’époque, il avait attribué son geste à l’influence présumée des paris sportifs sur les décisions arbitrales en NBA.

Malgré ces turbulences, Gobert a des raisons de célébrer en dehors du terrain, ayant récemment accueilli la naissance de son premier enfant, un petit garçon prénommé Roméo. Toutefois, sur le terrain, la pression est palpable alors que les Wolves doivent remporter les deux prochains matchs pour espérer atteindre la finale de la Conférence Ouest.