Tupaia dépoussière un vieux record

Tupaia bat un ancien record remarquable

Le vendredi, aux alentours de Fontainebleau, Teuraiterai Tupaia a réalisé une performance exceptionnelle en lançant le javelot à une distance de 86,11 mètres. Ce faisant, il a battu le précédent record national de France qui datait de 1989, marquant ainsi un moment historique dans l’athlétisme français. Cette prouesse remarquable lui a également assuré une place aux prochains Jeux Olympiques qui se dérouleront à Paris en 2024.

Le record d’athlétisme français le plus ancien, établi en 1989, a été battu lors du meeting de Seine-et-Marne à Fontainebleau. Teuraiterai Tupaia, un athlète de 24 ans venant de Tahiti, a réussi à lancer son javelot à 86,11 mètres, surpassant l’ancien record de 82,56 mètres détenu par Pascal Lefèvre depuis trente-cinq ans. Ce lancer, réalisé au deuxième essai par Tupaia, établit donc un nouveau standard national dans cette discipline.

**Tupaia se qualifie pour les Olympiques tout en battant un record**

Non seulement ce lancer impressionnant place Tupaia comme le cinquième meilleur performeur mondial de l’année, mais il lui assure également une place aux futurs Jeux Olympiques de Paris en 2024. L’événement se déroulera entre le 26 juillet et le 11 août. Cette information a été relayée par la Fédération française d’athlétisme (FFA) sur X (anciennement Twitter).

## **Tupaia exprime son soulagement**

Après avoir réalisé une telle prouesse, Tupaia a partagé ses sentiments, déclarant se sentir libéré par ce résultat inattendu. Confiant dans sa capacité à dépasser les 80 mètres, il avait même annoncé à son coéquipier, Lenny Brisseault, son intention de réaliser les minima olympiques de 85,50 m ce jour-là. Cette performance était d’autant plus inattendue que l’année a été pleine de défis pour Tupaia.

En effet, Tupaia a vécu des moments difficiles, notamment un hiver qu’il décrit comme catastrophique, rempli de doutes et de difficultés techniques. Il mentionne avoir été au plus bas et avoir lutté contre des problèmes de timing dans ses lancers. Il souligne l’importance d’avoir une vie sociale active pour contrer son sentiment d’isolement et la pression liée à son sport. Aujourd’hui, ses yeux sont fermement posés sur Paris, où il aspire non seulement à se qualifier pour la finale mais également à viser une place sur le podium.