Nadal s’entraîne déjà à Paris

Nadal commence son entraînement à Paris

Ce lundi, Rafael Nadal fera son apparition pour s’entraîner sur le terrain Philippe Chatrier à Roland-Garros, suggérant fortement que le champion espagnol, fort de ses 14 titres dans cette compétition, participera effectivement à la compétition.

L’incertitude plane cette semaine sur la participation ou non de Rafael Nadal à Roland-Garros, qui s’ouvre ce dimanche. Connu pour ses 14 titres acquis Porte d’Auteuil, Nadal est déterminé à ne pas fouler la terre battue parisienne s’il estime que son niveau de jeu n’est pas à la hauteur de son illustre parcours. Cependant, les événements de ce lundi pourraient lui apporter des éléments de réponse. A deux semaines de ses 38 ans, Rafael Nadal s’échauffera sur le court Philippe-Chatrier de 17h à 18h30, suivi de près par Ons Jabeur.

Dans l’arène qui l’a consacré comme une icône du tennis, l’Espagnol est à la recherche de réponses concernant sa forme actuelle, n’ayant remporté que sept rencontres cette année. Pour la toute première fois depuis sa participation initiale au tournoi en 2005, Nadal a atterri à Paris une semaine avant le début des hostilités. Pour la première fois également, il ne fera pas partie des têtes de série du tirage au sort, prévu jeudi soir. Classé 276ème mondial cette semaine, le détenteur de 22 titres du Grand Chelem a utilisé son classement protégé pour être intégré directement dans le tableau principal sans passer par les qualifications.

Toni Nadal reste optimiste

Defait largement par Hubert Hurkacz il y a une dizaine de jours au second tour du Masters 1000 de Rome (6-1, 6-3), Rafael Nadal était alors indécis quant à son déplacement à Paris. « Comme vous pouvez l’imaginer, la décision n’est pas encore arrêtée. Cependant, si je dois évoquer mon ressenti actuel, si j’ai une inclination, ce serait celle de participer à Roland-Garros et de donner le meilleur de moi-même. J’affronte certains problèmes physiques, mais rien qui, à ce stade, me ferait dire que je ne serai pas de la partie pour l’événement le plus précieux de ma carrière », avait-il confié.

La semaine dernière, son oncle et coach de longue date, Toni Nadal, se montrait plus affirmatif : « Il ne va pas se laisser abattre. Sa force mentale et sa personnalité le poussent à rester confiant. Il ne considère pas Roland-Garros comme une occasion de s’incliner au deuxième tour ; il n’y participera que s’il pense pouvoir remporter le tournoi. Son souhait le plus cher est de décrocher un nouveau Roland-Garros puis de se retirer, mais je crois qu’en cas de victoire, il serait incité à poursuivre sa carrière et ne se retirerait pas. » Au regard de ses prestations sur terre battue cette saison et du défi que représente la nécessité de remporter sept matchs, potentiellement en cinq sets, pour lever à nouveau la Coupe des Mousquetaires, l’hypothèse de sa victoire semble relever de l’exploit.