Quand Federer évoque la fin de Nadal

Federer sur la fin de carrière de Nadal

Intervenant dans l’émission Télématin ce jeudi, après avoir inauguré un court de tennis flambant neuf à la Courneuve la veille, Roger Federer a partagé ses pensées non seulement sur sa propre retraite mais également sur le crépuscule professionnel de Rafael Nadal. L’ex-numéro un mondial suisse, captivé par la durée impressionnante de la carrière de son ancien adversaire espagnol, exprime son souhait de le voir rester dans le circuit aussi longtemps que faisable.

À chaque fois que la saison de Roland-Garros commence, on peut être sûr que Roger Federer n’est pas loin. Cette fois-ci, l’ex-star du tennis, qui a pris sa retraite en septembre 2022 à l’âge de 42 ans, était juste à côté, à La Courneuve, pour l’ouverture d’un nouveau terrain de tennis haut en couleurs. Juste après cette escapade en périphérie de Paris, la légende du tennis suisse a été l’invité de Thomas Sotto sur le plateau de Télématin sur France 2 dans le segment des « Quatre Vérités » le jeudi suivant. C’était une belle occasion pour l’ex-sportif de parler notamment de la retraite sportive de Rafael Nadal, un sujet qui le fascine de par la persévérance du joueur.

Roger Federer trouve captivante l’idée de suivre les derniers développements de la carrière de Nadal, surtout qu’il a personnellement traversé cette période de transition. Il s’identifie quelque peu à cette situation, bien que ses derniers moments sur le court aient été uniquement lors d’un match en double à la Laver Cup. Il admire le fait que Nadal cherche absolument à terminer sa carrière en jouant, plutôt que de s’éloigner discrètement du sport. Federer apprécie cette détermination de rester actif malgré les difficultés physiques, soulignant qu’il ne tient qu’à Nadal de choisir sa voie. La condition physique de Nadal est un point crucial, comme il l’exprime lui-même, et Federer lui souhaite de pouvoir continuer à jouer bien plus longtemps que prévu.

Federer : « Ce que je regrette le plus ? Les admirateurs »

Roger Federer, ayant déjà franchi le cap de la retraite, reconnaît que les entraînements intensifs n’étaient pas ce qui manquerait le plus à Nadal après sa carrière. Ce qui lui manque profondément, c’est le contact avec ses fans à travers le monde. Bien qu’il aime toujours jouer au tennis, que ce soit avec ses enfants ou ses amis pendant les vacances, la compétition lui fait défaut. Toutefois, il éprouve un grand soulagement à l’idée de ne plus avoir à s’entraîner quatre heures par jour ou à jouer des matchs sans être pleinement rétabli ou préparé. Cette partie de sa vie de sportif de haut niveau ne lui manque clairement pas.