Nadal, l’analyse sans détour de Federer

Federer analyse sans détour Nadal

Récemment aperçu aux abords de la Porte d’Auteuil, endossant désormais le rôle d’un sportif à la retraite, Roger Federer s’est attardé quelques instants pour parler de son ex-compétiteur mais également complice hors des courts, Rafael Nadal. Selon l’ancien champion suisse, le talentueux joueur espagnol a encore beaucoup à offrir dans le monde du tennis.

Roger Federer se promène désormais souriant, affichant un physique toujours aussi impressionnant et un visage visiblement reposé, parcourant le globe après avoir mis un terme à sa carrière suite à 1526 rencontres disputées. L’icône suisse, toujours très sollicitée par les sponsors, s’accorde à peine une pause. Néanmoins, il admet avoir trouvé le temps de s’octroyer quelques vacances. En véritable passionné, il n’a pas manqué de saluer ses anciens collègues lors du premier tour de Roland-Garros ce dimanche. S’exprimant auprès de l’Équipe, le champion de 20 tournois du Grand Chelem a partagé ses impressions sur son nouveau quotidien ainsi que sur le parcours sportif de son ancien rival et ami : Rafael Nadal. Ce dernier, sans grande assurance mais avec l’envie de profiter à 37 ans, participe aux Internationaux de France sans ressentir de douleurs.

Roger Federer, bien qu’éloigné de la compétition, possède une expérience suffisante pour commenter la situation de Nadal, qui a remporté à quatorze reprises Roland-Garros. Pour son éventuel dernier tournoi à Paris, l’Espagnol, opposé à Alexander Zverev (4e mondial), aura de gros défis à relever. « Ce n’est pas tant son jeu qui inquiète, selon « RF », mais plutôt sa capacité de récupération. […] Pourra-t-il briller à Roland ? Je le pense sincèrement. Les jours de repos entre les matchs sont cruciaux pour lui. Cependant, le format en cinq sets reste une énigme, même pour lui. Mais il avait une telle aisance par le passé que je le crois toujours capable de réaliser un parcours exceptionnel à Paris. »

Federer : « Je suis toujours un grand fan de Rafa »

Concernant l’avenir de Nadal dans le tennis, Roger Federer reste évasif. En gentleman, il reconnaît que l’Espagnol fait de son mieux pour prolonger sa carrière. Est-ce que cela sera suffisant ? Personne ne le sait, en particulier le Suisse. « Mon expérience de fin de carrière est peut-être différente car je ne jouais plus du tout, a confié l’ex-joueur gaucher à Thomas Sotto sur Télématin plus tôt dans la journée. Ce que j’observe, c’est quelqu’un qui lutte pour rester en compétition. S’il devait dire « adieu », ce serait sur un court et non depuis son sofa, et j’admire cela car il est loin d’être à son meilleur niveau. Choisir le moment de partir est une décision très personnelle, qu’il doit prendre en considérant son état physique, comme il l’a lui-même explicitement dit. »

Devant l’Équipe, Federer a partagé ses sentiments sur ce genre de moments, sans prétendre parler au nom de Nadal. « On ne peut comparer nos expériences, a-t-il commenté lorsque interrogé sur ce qu’il aurait fait. […] Tout ce que je peux dire, c’est que viens un moment où l’on sent que notre capacité à enchaîner diminue. […] À ce stade, tu sais qu’il te reste quelques semaines, quelques mois ou tout au plus un an. Je ne peux prétendre rien savoir, mais j’espère qu’il pourra finir comme il l’a décidé, entouré de sa famille et de son équipe. Qu’il puisse continuer un peu plus longtemps que ce que l’on imagine. […] Je suis et reste un immense fan de Rafa, surtout vers la fin de sa carrière. »