Dernier tour de piste pour Cornet

Cornet : dernier tour de piste

Dans le cadre du prestigieux Roland-Garros 2024, Alizé Cornet se prépare à vivre son ultime compétition tennis. Avant de faire ses premiers pas sur le court ce mardi contre Qinwen Zheng, la sportive française a partagé ses réflexions personnelles ainsi que ses moments mémorables passés lors des éditions précédentes de ce tournoi.

À l’âge de 34 ans, Alizé Cornet a fait le choix de conclure une illustre carrière qui a débuté en 2005. Quelle meilleure scène qu’un ultime Roland-Garros pour achever ce parcours remarquable ? En effet, c’est sur ces mêmes terrains que la talentueuse joueuse originaire de Nice avait fait ses premiers pas dans les tournois du Grand Chelem en 2005, s’inclinant au second tour contre Amélie Mauresmo, qui occupe désormais le poste de directrice de ce tournoi mythique. « Roland-Garros, c’est l’aventure de toute une vie pour moi. Mon premier Grand Chelem s’est joué ici à l’âge de 15 ans. Cette année, je célèbre ma 20ème participation. C’était également le lieu où je désirais prendre congé du monde du tennis professionnel. J’éprouve une grande satisfaction à pouvoir dire au revoir à ce monde en présence de mon public et de ma famille, » a confié Cornet en évoquant le dernier challenge de sa carrière.

Une préparation inchangée

Après une carrière aussi longue et riche, envisager l’avenir sans la compétition intense du tennis de haut niveau peut s’avérer difficile. Pour le moment, Cornet préfère maintenir son attention sur sa routine habituelle : « Je m’applique à rester concentrée sur mes séances d’entraînement. Ma préparation est identique à celle des années précédentes, réalisée avec le même engagement de toujours. » Grâce à l’attention rigoureuse qu’elle porte à ses entrainements, elle parvient à occulter quelque peu les émotions, se concentrant sur les aspects concrets comme la préparation face aux adversaires à venir.

« Les spectateurs de Roland-Garros, un public particulier »

Arrivée en huitièmes de finale à la Porte d’Auteuil en 2015 et 2017, Cornet a des avis partagés sur Roland-Garros et ses supporters. Elle décrit les spectateurs comme étant à son image : « Les spectateurs de Roland-Garros représentent un défi. J’ai traversé des moments de grande solitude sur le court, mais aussi des instants de bonheur intense. » Elle évoque la nature complexe de cette relation, soulignant combien le public peut se montrer généreux, surtout sachant qu’elle se donne toujours pleinement sur le court, se battant avec acharnement et exprimant sa passion pour le jeu. Ce soutien du public lui sera précieux, surtout ce mardi, où elle aura à affronter Qinwen Zheng, la huitième joueuse mondiale, contre qui elle a perdu lors de leurs deux précédentes rencontres (par abandon à Roland-Garros en 2022, puis à Rome en 2023).