« Il peut tous les battre », Alexandre Müller fait sensation !

Alexandre Müller fait sensation : « Il peut tous les battre »

Suite à la performance impressionnante de son élève contre Andrey Rublev à Rome, Xavier Pujo, qui est le coach d’Alexandre Müller, âgé de 27 ans, est convaincu que le tennisman français, qui a choisi de révéler tout son potentiel relativement tardivement et qui doit gérer les défis quotidiens posés par la maladie de Crohn, très contraignante, peut désormais affronter n’importe quel adversaire sans crainte.

Il ne faut pas se leurrer. L’incroyable performance d’Alexandre Müller, qui a éliminé Andrey Rublev au troisième tour du Masters 1000 de Rome lundi, était imprévue pour beaucoup. Rublev, venant de remporter son deuxième titre dans un Masters 1000 à Madrid après Monte-Carlo en 2023, semblait être au sommet de sa forme. Cet exploit était imprévu pour tous, sauf peut-être pour l’entourage du joueur originaire de l’Île-de-France. Depuis son adolescence, Müller doit jongler entre sa carrière de haut niveau et sa lutte contre la maladie de Crohn, une maladie intestinale inflammatoire chronique, qui aurait pu décourager plus d’un sportif. Parmi ses soutiens, on trouve évidemment son coach Xavier Pujo. Suite à cette victoire surprenante contre un joueur du Top 20, tant le joueur que son entraîneur ont eu du mal à croire à ce qu’ils venaient d’accomplir, surtout après cet ace final qui a scellé le match. Toutefois, avec du recul, le coach n’était pas totalement surpris par cette performance.

« La clé, c’est la confiance en soi »

Selon Pujo, Müller, actuellement 109ème mondial et qui réintégrera le Top 100 la semaine prochaine, a la capacité d’asseoir sa suprématie sur presque tous les joueurs du circuit. « Mis à part deux ou trois joueurs qui disposent d’un niveau de jeu supérieur quand ils sont en forme, il a sa place parmi eux ; il peut les vaincre tous ! » Mais alors, pourquoi notre dernier représentant français à Rome n’avait-il pas réussi à s’imposer plus tôt contre un adversaire de taille ? Pour Pujo, tout se joue dans la mentalité.

« Il doit se convaincre lui-même. Tout est question de confiance en soi, de reconnaissance de ses propres capacités et de la persévérance dans cet état d’esprit au quotidien. » L’exploit de lundi peut donc s’avérer être un véritable tournant pour celui qui fut 71ème mondial (son meilleur classement). Il ne pourra plus douter de sa capacité à surpasser les meilleurs. Son entraîneur en a toujours été convaincu. Si Müller parvient à intégrer cette croyance, les portes d’un avenir rempli de succès significatifs s’ouvrent à lui. Et cela commence dès mardi, avec son match contre Nicolas Jarry, où il cherchera à s’inscrire dans la durée en atteignant les quarts de finale.