Laure Manaudou, une rupture qui fait des vagues

La rupture de Laure Manaudou crée des remous

Alors qu’il est en train de faire la publicité de son dernier titre, Jérémy Frérot ne cesse de parler de sa séparation avec Laure Manaudou.

Laure Manaudou, habituellement si réservée sur sa vie personnelle, a cependant permis que sa rupture avec Jérémy Frérot soit mise en lumière. Effectivement, le chanteur a choisi de transformer leur séparation en mélodie. Trois ans après le lancement de son précédent album, Meilleure vie, le natif de Gironde a choisi de revenir en force sur la scène musicale avec Adieu, un titre qui parle de leur rupture et du début de leur nouvelle existence.

« C’est compliqué de se séparer. Lors du troisième coup de sifflet, on ressent la déception de l’échec. Il est si facile de s’énerver. Il est évident que l’équipe doit s’adapter. Devenir une famille sans cohabiter. Maman et papa vont s’unir en amitié. Cela ne signifie pas que tout est terminé », chante-t-il dans ce nouvel opus.

Au beau milieu de la promotion de ce nouveau single, Jérémy Frérot a révélé à Europe 1 avoir discuté de son projet musical avec son ancienne compagne. « C’est normal, cela parle après tout de nous. Les gens savent que nous étions un couple et auraient deviné, j’avais aussi besoin de son opinion… Elle était en accord avec ce titre », a-t-il confié.

Définitivement positif

Depuis lors, l’ancien membre du duo « Fréro Delavega » ne cesse de se multiplier dans les médias pour parler de cette séparation, cherchant constamment à mettre en avant l’aspect positif malgré les circonstances difficiles. « Adieu, c’est un mot qui conduit aussi à une renaissance, a-t-il ajouté lors d’une entrevue avec Nice-Matin. Lâchant certaines choses derrière moi, en progressant et en se recentrant sur ce qui compte vraiment. Nos deux bambins de sept et trois ans. Et le désir de rester une équipe malgré les modifications. »

« Ce n’est pas parce que les gens rompent que la parentalité disparaît, a-t-il insisté. Ces innocents, ce sont des fragments de nous, il faut les aider à grandir. Je ne suis pas convaincu qu’il y ait une recette pour élever des enfants, mais les aimer est l’action la plus essentielle à accomplir. »