Toulouse enfonce Montpellier

Toulouse bat Montpellier, renforce sa position

Toulouse, qui occupe la première place du classement du Top 14, a réussi à l’emporter face à Montpellier sur un score de 22-29 lors du match qui introduit la 24ème journée de compétition dans le Top 14. L’équipe, ayant effectué plusieurs changements dans sa composition, a ainsi marqué son territoire. De son côté, Montpellier voit ses chances de participer aux phases de barrages se préciser davantage suite à cette confrontation.

Montpellier se trouve face à un défi de taille, avec seulement deux rencontres restantes pour échapper à l’éventualité d’un barrage en fin de saison face au finaliste de Pro D2. Cette tâche s’annonce de plus en plus ardue pour l’équipe de l’Hérault. Lors de l’entame de la 24e journée du Top 14, le Montpellier Hérault Rugby (MHR) accueillait une équipe de Toulouse considérablement modifiée, à l’approche de sa finale en Champions Cup. **Malgré les changements, Toulouse a réussi à s’imposer 29 à 22 sur le terrain de Montpellier, après un match qui a débuté de manière explosive avant de perdre en intensité dans sa seconde moitié.**

Un début de match en feu avec cinq essais

Le coup d’envoi de la partie a donné lieu à une première mi-temps époustouflante, marquée par sept essais et une seule mêlée. Dès la cinquième minute, Toulouse a ouvert le score grâce à Mathis Castro Ferreira, qui a conclu à l’aile droite suivant une passe au pied de Baptiste Germain, surprenant Cobus Reinach avec un rebond imprévisible dans l’en-but. Ce dernier, déjà impliqué dans la construction de l’attaque toulousaine après avoir raté un renvoi, a vu son équipe égaliser rapidement grâce à George Bridge, deux minutes plus tard. Bridge a finalisé dans le coin gauche, profitant d’une passe au pied astucieuse de Léo Coly, bénéficiant également d’un rebond favorable (7-7). **L’équipe de Toulouse n’a pas baissé le rythme, enchaînant avec trois essais supplémentaires dans le quart d’heure suivant.**

Setareki Bituniyata s’est d’abord illustré en marquant à gauche sur une passe précise de Germain (7-14), après un jeu prolongé. Puis Castro Ferreira a doublé la mise, suite à une phase de jeu au près (7-19), avant que Bituniyata ne récidive à partir d’une touche et d’un maul pénétrant (7-26). Cependant, Montpellier n’a pas flanché et a répondu immédiatement par un essai de Reinach, sur une passe de Marco Tauleigne dès le renvoi (12-26). Une pénalité de Coly a ensuite réduit l’écart (15-26), avant que Reinach ne s’offre un second essai, juste après la sirène, convertissant une passe de Jules Tisseron sous les poteaux (22-26).

Un second acte moins animé

La seconde période fut beaucoup moins animée, ne voyant l’ajout que de trois points au tableau. Le moment clé fut le carton jaune attribué à Bituniyata pour un petit croche-pied sur Gabriel Ngandebe. Montpellier, préférant la touche aux points, n’a malheureusement rien pu concrétiser. **Cinq minutes plus tard, malgré l’infériorité numérique, Baptiste Germain a réussi à creuser l’écart en faveur de Toulouse avec une pénalité (22-29).**

Il restait un quart d’heure à jouer, et bien que Montpellier ait tenté de faire basculer le match en sa faveur ou au moins d’obtenir le match nul, c’est Toulouse qui est sorti victorieux. Cette victoire procure à l’équipe d’Ugo Mola une avance confortable de sept points sur le Stade Français, tandis que Montpellier se retrouve à sept points du premier club hors de la zone de relégation, le LOU, qui sera leur prochain adversaire. Malgré la difficulté de la tâche, un faible espoir demeure pour l’équipe héraultaise.