La
Rochelle et le Racing 92 qualifiés, Castres coiffé au
poteau

La Rochelle et Racing 92 en phase finale, Castres éliminé dernièrement

Le samedi dernier, marquant la clôture de la phase régulière du Top 14, La Rochelle a assuré sa présence aux barrages après un match décisif. Egalement, le Racing 92, qui a subi une défaite serrée avec un score de 24 à 19, en retirant un point de bonus défensif, a involontairement mis fin aux espoirs de Castres de poursuivre la compétition.

Le classement de Top 14 n’a jamais été aussi compétitif qu’en cette veine de la dernière journée de la phase régulière, qui a pris place ce samedi. Six équipes luttaient encore pour obtenir un des deux derniers billets disponibles pour la prochaine étape. La Rochelle, se trouvant à la cinquième place, avait l’occasion parfaitement en main. Pour elle, la route vers la victoire était claire : elle devait absolument gagner contre le Racing 92, qui était juste derrière elle, avec un point de moins au classement. Sur leur propre terrain de Marcel-Deflandre, toujours animé d’une foule passionnée, les joueurs en Jaune et Noir ont su relever le défi avec succès (24-19). Les points décisifs ont été marqués grâce aux efforts de Dillyn Leyds (à la 5ème minute), Tawera Kerr-Barlow (20ème minute) et Jack Nowell (69ème minute).

Le Racing 92 a, pour sa part, donné du fil à retordre jusqu’à la dernière minute. Un essai de Maxime Baudonne à la 78ème minute a montré leur détermination inébranlable, tandis que la transformation réalisée par Tristan Tedder, essentielle, leur a permis de décrocher un bonus défensif, les propulsant ainsi en phase finale. Même avec un nombre de points identiques à celui de Castres, c’est bien le Racing 92 qui a clôturé la saison en 6ème position, avantagé par les résultats obtenus lors de leurs rencontres directes. Un coup dur pour Castres qui avait remporté sa dernière rencontre contre Bayonne, malgré une pluie battante (17-28).

Le Stade Français assure sa place en demi-finale du Top 14

Pau et Perpignan, eux aussi en quête d’une place pour la phase suivante, ont été contraints à se retirer de la course. Bien que la Section Paloise ait remporté son match contre l’Usap (36-24), le bonus défensif acquis par le Racing 92 leur a barré le chemin. Néanmoins, l’événement marqué par la dernière apparition sur le terrain de la légende néo-zélandaise Sam Whitelock, concluant sur un essai après le coup de sifflet final, a été un moment notable pour les supporters. Contrairement à Pau, également en lice pour une participation à la Coupe d’Europe suivante et finissant à la 9ème position, tout a été perdu. À l’opposé, Clermont, 8ème, se réjouit de sa victoire convaincante contre Montpellier (52-15), un match illuminé par trois essais de l’Argentin Bautista Delguy, assurant ainsi sa place dans la compétition européenne majeure.

Du côté du stade Jean-Bouin, le Stade Français, deuxième au classement, n’a pas déçu et a su conserver son avance dans les derniers instants contre Toulon (23-20), se qualifiant ainsi directement pour les demi-finales. Toulon, qui termine quatrième, aura la tâche d’accueillir La Rochelle pour les barrages le samedi suivant. Bordeaux-Bègles, vainqueur contre Oyonnax avec bonus offensif (40-7), finit troisième et jouira donc d’un avantage de jouer à domicile contre le Racing 92 le 16 juin pour les barrages. En ce qui concerne Toulouse, déjà assuré de finir en tête du classement, a vu une équipe grandement modifiée par Ugo Mola subir une défaite face à Lyon (40-28).