Gabrillagues : « Si on perd samedi, ça ne sera pas une saison
réussie »

Gabrillagues Admet : Saison Non Réussie sans Victoire Samedi

Ce samedi soir, précisément à 21h05, le terrain verra s’opposer le Stade Français et Bordeaux-Bègles dans le cadre des demi-finales du championnat Top 14. L’évènement a été l’occasion pour Paul Gabrillagues, le capitaine de l’équipe parisienne, de partager ses réflexions lors d’une conférence de presse.

La campagne du Stade Français pour la saison 2023-2024 n’a pas encore atteint son épilogue. En effet, ce samedi soir, à 21h05, du côté de Bordeaux, l’équipe de la capitale française se prépare à se mesurer à l’Union Bordeaux-Bègles dans le cadre de la demi-finale du championnat de France de rugby. Alors que l’équipe parisienne n’était pas particulièrement perçue comme favorite pour atteindre ce niveau de compétition, après avoir décroché la deuxième position au terme de la saison régulière, elle est déterminée à créer la surprise et à se qualifier pour la finale. Ils affronteront le vainqueur de l’autre demi-finale qui verra s’opposer le Stade Toulousain à La Rochelle, un match prévu ce vendredi soir à 20h15.

Gabrillagues : « Nous avons plutôt mis l’accent sur notre préparation »

Durant la conférence de presse habituelle avant le match, qui a eu lieu ce vendredi, Paul Gabrillagues, le capitaine de l’équipe parisienne, s’est exprimé au sujet de leur prochain adversaire, l’UBB. Cette équipe venait de remporter son match de barrage contre le Racing 92 (31-17) le dimanche précédent. Gabrillagues a noté, selon des déclarations recueillies par l’AFP, que l’adversaire n’a été connu que récemment, ne permettant pas à son équipe de se préparer spécifiquement pour cette rencontre bien à l’avance. Plutôt, ils se sont concentrés sur leur propre jeu, en peaufinant les fondamentaux comme la ruck zone, le jeu en conquête, et les stratégies d’attaque. L’accent a été énormément mis sur la discipline tout au long de l’année.

Au cours de cette saison, le Stade Français a affronté deux fois l’équipe de Bordeaux-Bègles, remportant les deux confrontations. Cependant, Gabrillagues précise que lors de leur première rencontre au stade de Chaban-Delmas, l’équipe adverse était privée de plusieurs joueurs clés, en absence pour des engagements avec l’équipe nationale de France. Il souligne que les conditions ne seront pas les mêmes pour cette demi-finale. Le fait d’avoir déjà battu l’UBB auparavant ne garantit rien, selon lui, car ce qui compte réellement, c’est la performance sur le terrain lors des phases finales. Il ajoute qu’une défaite lors de cette rencontre rendrait la saison moins réussie malgré les victoires précédentes.