Antoine Dupont, l’annonce
choc

Antoine Dupont: L’annonce choc

Tandis qu’il traverse une période particulièrement prospère de sa carrière ce printemps, Antoine Dupont, curieusement, ne parvient pas à susciter l’admiration d’Eddie Jones, qui refuse de le considérer parmi les trois plus excellents joueurs de la planète.

Le début de la saison printanière a été magnifiquement amorcé par Antoine Dupont. En seulement une semaine, ce joueur de rugby exceptionnel, positionné en tant que demi de mêlée au sein de son équipe, a réussi à remporter le Championnat d’Europe avec le Stade Toulousain en battant Leinster lors d’un match final de la Champions Cup mémorable. Dans la foulée, il a également joué un rôle clé dans la victoire de l’équipe de France au Rugby Sevens à Madrid, lui permettant de s’illustrer comme un prétendant irréfutable au titre officieux de champion du monde de rugby à 7. Ces exploits ont servi à renforcer sa position en tant que joueur d’exception sur la scène internationale aux yeux de nombreux critiques et fans du sport.

Cependant, pour Eddie Jones, l’ancien entraîneur de l’équipe nationale d’Australie et actuel coach du Japon, Antoine Dupont ne figure même pas parmi les trois meilleurs joueurs de rugby au monde à l’heure actuelle. Jones semble porter son admiration et ses préférences vers trois joueurs issus de l’hémisphère sud, incluant deux Néo-Zélandais, Ardie Savea et Richie Mo’unga, ainsi que le Sud-Africain Cheslin Kolbe, plutôt qu’envers l’illustre capitaine de l’équipe de France.

La Préférence pour Kolbe par rapport à Dupont

« Eddie Jones a exprimé son admiration particulière pour certain talents de la scène rugby actuelle, Ardie Savea capturant particulièrement son attention. “Savea, depuis ses débuts en tant que numéro 7, a non seulement défié les attentes en devenant un des avants les plus solides que le monde ait connu, mais il s’est également imposé comme un joueur inestimable pour n’importe quelle équipe », révèle Jones suite à son nouveau poste en tant qu’entraîneur pour le Japon.

Quant à Richie Mo’unga, l’enthousiasme de Jones est palpable: “Richie a ce jeu qui me fascine. Il réclame constamment le ballon, challenge l’adversariat et a fait preuve d’un courage remarquable en décidant de quitter les All Blacks pour poursuivre sa carrière au Japon.”

Enfin, Jones ne tarit pas d’éloges sur Cheslin Kolbe : “Voir un joueur tel que Cheslin, avec ses 76 kg, s’opposer et briller face aux plus grandes équipes du monde est la preuve vivante de la grandeur que peut atteindre un joueur.”