Bamo MEITE - Photo by Icon Sport

OM : Bamo Meité parle de son traumatisant car-jacking

La soirée qui aurait dû clôturer la saison de l’Olympique de Marseille en toute sérénité s’est muée en une expérience terrifiante pour trois membres de l’équipe. Dans le quartier du 12e arrondissement de la cité phocéenne, Bamo Meité, Jean Onana et Faris Moumbagna ont été confrontés à une violente tentative de vol de voiture. Profondément marqué par ces événements, le joueur ivoirien Bamo Meité a choisi d’exprimer ses émotions et ses pensées lors d’un entretien exclusif avec Le Parisien.

Traumatisme et résilience

« Oublier et avancer, c’est ce qu’il y a de mieux à faire dans une situation pareille, je crois… Les vacances commencent, et je tâche de m’évader mentalement. J’ai pu parler avec Moumbagna et Onana au téléphone. Je leur ai conseillé de profiter de cette pause pour s’accorder un moment de détente avec leur famille et leurs amis… », confie Meité. Il détaille ainsi les efforts consentis par le groupe pour récupérer de cette mésaventure.

Malgré une volonté affichée de se relever, l’angoisse provoquée par cette agression reste vive dans le cœur de Meité. « L’incident a été véritablement terrifiant, ma peur était palpable. Actuellement, je m’efforce de prendre du recul face à tout cela. En tant qu’athlètes professionnels, nous ne devrions pas être impliqués dans de telles situations. Je préfère ne pas trop en discuter, même avec mes intimes, car de tels événements n’ont pas leur place dans le monde du sport », révèle-t-il, mettant en lumière la difficulté à traiter de telles expériences.

L’attaque subie par Meité et ses coéquipiers jette une ombre sur leur fin de saison, rappelant que, même en dehors du terrain, les athlètes peuvent être confrontés à des épreuves difficiles. Leur récit est un témoignage de la capacité de résilience face à l’adversité, mais aussi un appel à plus de sécurité et de sérénité dans leur environnement personnel et professionnel.