Adrien Truffert avec Rennes au Roazhon Park en 2024 - (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)

OL vise ancien objectif de l’OM et Longoria

Dans le monde dynamique du football, le marché des transferts est toujours animé par des recherches stratégiques de talents capables de renforcer les équipes. Un nom qui circule avec insistance dans ce contexte est celui d’Adrien Truffert, le jeune défenseur du Stade Rennais, convoité par l’Olympique Lyonnais pour consolider son côté gauche.

Adrien Truffert, la pépite rennaise dans le viseur de l’OL

Agé de seulement 22 ans, Adrien Truffert jouit déjà d’une belle réputation sur le marché du football. Sa performance exceptionnelle n’a pas laissé indifférent l’Olympique de Marseille qui, durant l’hiver dernier, avait manifesté un intérêt concret pour l’intégrer à ses rangs, malgré un contrat le liant au Stade Rennais jusqu’en juin 2026. Toutefois, en raison de la position inébranlable adoptée par les dirigeants rennais, l’Olympique de Marseille s’était résigné à opter pour Quentin Merlin en remplacement de Renan Lodi. Malgré cela, Truffert, qui n’était pas opposé à l’idée d’un changement d’air au début de cette année, semble désormais prêt à envisager une nouvelle aventure dès cet été.

Les géants du football européen en alerte, Lyon en embuscade

Selon des informations révélées par L’Équipe ce mardi, Adrien Truffert ne manque pas de prétendants. En effet, son talent a attiré l’attention de plusieurs clubs notables tels qu’Aston Villa, Leicester, Fulham, Bournemouth et le Benfica Lisbonne. De plus, il est mentionné que des équipes de premier plan comme le Bayern Munich et l’AC Milan gardent un œil attentif sur ses performances, signe indéniable de son potentiel élevé. Outre ces clubs, l’OL ainsi que Monaco figurent parmi les intéressés, voyant en lui une option viable pour renforcer leur défense, surtout avec le probable départ de Nicolas Tagliafico. Sa venue apporterait sans doute une plus-value à l’équipe lyonnaise, prête à s’engager dans les défis de la Ligue Europa la saison prochaine.