Le nouveau stade de Casablanca sera le plus grand d

Maroc: Un Stade Géant Inspiré de Traditions pour la Coupe du Monde 2030

Le panorama sportif international est sur le point d’être spectaculairement révolutionné par le Maroc, avec l’annonce impressionnante de son futur point de repère architectural : le Grand Stade Hassan II. Destiné à devenir un site emblématique lors de la Coupe du Monde de la FIFA 2030, ce projet ambitieux promet de captiver les amateurs de football du monde entier.

Un colosse à l’horizon : le Grand Stade Hassan II fait son entrée

C’est avec une grande fierté que le Maroc dévoile les premières images du Grand Stade Hassan II lors d’un événement organisé à Casablanca. Avec ses 115 000 sièges, ce joyau architectural puise son inspiration dans le riche patrimoine culturel du Maroc, évoquant les Moussems traditionnels, les tentes nomades et la beauté singulière des forêts marocaines. Le stade porte le nom du défunt Roi Hassan II, en un hommage appuyé à sa mémoire. Situé à Benslimane, à une courte distance de 38 kilomètres au nord de Casablanca, ce projet d’envergure se déploie comme le plus vaste édifice de son genre à l’échelle mondiale, avec un budget prévisionnel de 466,6 millions d’euros. Le lancement des travaux est prévu pour août de l’année en cours, avec un achèvement attendu en 2028.

Le complexe ne se limitera pas à la grande arène. Il inclura également quatre terrains d’entraînement certifiés par la FIFA, de vastes aires de stationnement et un éventail d’infrastructures additionnelles. Dans la course à l’obtention du rôle d’hôte pour la finale de l’événement footballistique le plus prisé au monde, le Maroc se dresse en compétiteur de taille face à l’Espagne et son ambition de renouveler le mythique stade Santiago Bernabéu. Le Grand Stade Hassan II s’annonce comme un candidat de choix non seulement pour la cérémonie d’ouverture mais aussi pour d’autres matchs clés de la Coupe du Monde 2030.

La construction de ce nouveau monument du football marocain est le symbole de la volonté du royaume de se positionner en tant qu’organisateur d’un tournoi mondial inoubliable en 2030, tout en laissant un héritage monumental et durable sur les plans sportif et architectural.