Randal KOLO MUANI (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)

Kolo Muani du PSG face aux critiques : « Je me coupe du monde »

Au sein du prestigieux club du Paris Saint-Germain, Randal Kolo Muani, figure montante de l’attaque, s’est exprimé récemment sur la vague de critiques que son intégration a suscitée. Dans une discussion ouverte avec le magazine Onze Mondial, il a abordé avec franchise les différentes nuances de feedback qu’il a reçues, distinguant les critiques cons tructives des réactions négatives.

Une Adaptation Sous le Feu des Critiques

Depuis son entrée dans l’équipe du Paris Saint-Germain, Kolo Muani a été confronté à un flot constant de retour, un élément qu’il considère comme partie intégrante de son évolution. « Les retours que je reçois depuis que j’ai rejoint le PSG sont une source de progression, c’est toujours enrichissant de les entendre », confie-t-il avec une certaine sérénité. L’attaquant souligne combien il est crucial de saisir ces retours pour perfectionner ses compétences et satisfaire aux exigences sans cesse croissantes du club. « Il est essentiel de s’accoutumer à ce flot de critiques. Elles peuvent stimuler, mais il est important de ne pas en être accablé », explique Kolo Muani, insistant sur la capacité de ces évaluations à servir de moteur d’amélioration sans pour autant perturber outre mesure.

Toutefois, le joueur est conscient que toutes les critiques ne sont pas bien intentionnées. Il avoue que les commentaires dénigrants et les moqueries l’ont, dans un premier temps, atteint sur le plan émotionnel. « Au début, ces attaques personnelles me touchaient profondément. Après tout, nous sommes des êtres humains, pas des machines dénuées de sentiments », reconnaît-il ouvertement. Il révèle par la suite s’être forgé une sorte de bouclier mental, apprenant à ignorer les sarcasmes afin de préserver sa santé mentale et de maintenir sa concentration.

Pour affronter la pression constante due à l’exposition médiatique et aux opinions parfois dures du public, Kolo Muani a développé une méthode qui lui est propre. « Après les rencontres, je me réfugie auprès de mes proches et de ma famille. Je fais en sorte d’éviter l’utilisation de mon portable et je m’efforce de me détacher un peu du reste du monde », confie-t-il, partageant son astuce pour s’éloigner des critiques et se recentrer sur l’essentiel : son bien-être psychologique et son développement personnel.