Gregory Lorenzi - Photo by Icon Sport

Brest: Prévisions pour le mercato estival

La formation bretonne du Stade Brestois a décroché sa place pour le prochain tour de la Ligue des Champions, ouvrant la porte à une saison qui promet d’être hors du commun. Dans cette optique, un été de transferts agité est attendu. Grégory Lorenzi, qui est à la tête de la direction sportive du club, a partagé ses perspectives et ses stratégies pour le marché des transferts avec le quotidien L’Equipe.

Des ambitions mesurées et une stratégie claire pour le Stade Brestois

Grégory Lorenzi a exprimé une volonté de continuité dans la gestion de l’équipe, malgré l’excitation que génère la qualification pour la Ligue des Champions. « Notre objectif est de poursuivre dans la lignée de ce que nous avons toujours fait. Il est crucial de ne pas dévier de notre trajectoire et de tempérer les attentes de ceux qui fantasment sur des recrutements spectaculaires », a-t-il souligné. Il a également fait le point sur les secteurs nécessitant des renforcements, mettant l’accent en priorité sur l’attaque et le milieu de terrain.

Le club est toujours en pourparlers avec l’attaquant Steve Mounié, dont le contrat arrive à échéance, tout en reconnaissant que les chances de satisfaire les demandes financières de l’Inter Milan pour Martin Satriano semblent minces, ce dernier ayant été prêté au club la saison passée. Les efforts se poursuivent également pour trouver des alternatives viables. Concernant Kamory Doumbia, actuellement prêté par le Stade de Reims, le club admet que l’aspect financier pose problème pour un transfert définitif.

Le poste de défenseur latéral gauche est aussi sujet d’attention, tout comme la nécessité d’anticiper le possible départ de Lilian Brassier. La direction du Stade Brestois souhaite également conserver Julien Le Cardinal, qui était en prêt venant de Lens, signifiant un désir de stabilité et de continuité dans la composition de l’équipe.

Pour ce qui est du budget alloué au marché des transferts, le club dispose d’une enveloppe initiale de 8 à 10 millions d’euros. Ce montant pourrait cependant être réévalué à la hausse en fonction des transferts sortants qui pourraient survenir durant l’été.