Wembanyama, mise au point avec les Bleus

Wembanyama et les Bleus : Mise au Point

Victor Wembanyama s’impose comme un pilier essentiel au sein de la sélection française pour les prochains Jeux olympiques à Paris en 2024. Cependant, il a tenu à préciser la nature de sa contribution au sein de l’équipe.

Du 26 juillet au 11 août, la France se mettra en quatre pour accueillir les Jeux olympiques, faisant de Paris le cœur battant de cet événement mondial. Le basket-ball, parmi d’autres disciplines, suscite une grande anticipation. Et pour cause, les fans français auront le plaisir de voir évoluer Victor Wembanyama, ayant récemment quitté les Métropolitans de Levallois pour rejoindre les rangs des San Antonio Spurs. Pour sa première saison en NBA, son talent a brillé de mille feux, lui valant le titre de Rookie de l’année, en plus d’afficher des performances impressionnantes pour un débutant. Mais est-ce que cela lui confère un rôle de leader auprès de l’équipe nationale ? La question reste posée.

En effet, Wembanyama a exprimé son désir d’intégrer l’équipe avec humilité, souhaitant contribuer à l’effort collectif sous la houlette de Vincent Collet. Ce samedi, lors d’une manifestation promotionnelle à Nanterre pour Nike, il a eu l’occasion de partager sa vision à ce sujet avec les médias. Lorsqu’il a été questionné sur l’idée d’être le nouveau leader, l’athlète originaire de Chesnay a clairement positionné son rôle : « Je ne pense pas que ce soit le rôle qui m’est attribué. Mon but est d’apprendre et de tirer profit de l’expérience des joueurs qui constituent sans doute l’une des meilleures générations de l’histoire du basket français. »

« Mon but n’est pas de prendre les rênes »

Victor Wembanyama tient donc à tempérer les attentes quant à sa position au sein de l’équipe. « Je suis conscient que les responsabilités qui me seront confiées sur le terrain seront mesurées. Je sais qu’on attend de moi que je mette mes compétences au service de l’équipe, et mes coéquipiers sont prêts à m’épauler autant qu’il le faudra. Néanmoins, mon intention n’est pas de me positionner en leader face à ceux qui ont déjà une longue expérience olympique », a-t-il ajouté. L’équipe de France a ainsi l’opportunité de se renforcer et de peaufiner sa cohésion avant les jeux.

Pour se faire, les joueurs dirigés par Vincent Collet se mesureront à six reprises durant leur préparation, commençant par un match contre la Turquie le 3 juillet à Rouen. Suivront des rencontres contre l’Allemagne à deux reprises, puis contre la Serbie, le Canada et enfin l’Australie. Ces matchs préparatoires sont cruciaux pour arriver en pleine forme aux Jeux olympiques, un objectif que partagent tous les supporters de l’équipe de France.