Monaco prend les devants

Monaco en avance: Détails de leur position de leader

Monaco a obtenu une victoire convaincante sur Bourg-en-Bresse avec un score final de 85 à 72, lors du premier match des demi-finales de Betclic Elite, qui s’est déroulé jeudi soir. Cette victoire a été rendue possible grâce à une performance impressionnante en fin de partie ainsi qu’à l’apport exceptionnel d’Elie Okobo, qui a inscrit 20 points. Cet affrontement était une répétition de la demi-finale de la saison précédente. Les deux équipes vont se retrouver pour le match suivant ce samedi, et il aura lieu une fois de plus dans l’enceinte de la salle Gaston-Médecin.

Le détenteur du titre français a brillamment entamé les demi-finales du championnat Betclic Elite. Ce jeudi, Monaco a réussi à prendre le dessus sur Bourg-en-Bresse avec un score de 85-72 sur son propre terrain pour le premier match de cette confrontation, qui rappelle la demi-finale de la saison précédente, durant laquelle les Monégasques s’étaient imposés 3-0. Malgré l’absence de figures clés telles que Mike James, John Brown et Mam Jaiteh, tous indisponibles, l’équipe de la Principauté a également dû faire face à la perte de Donatas Motiejunas après la première moitié du jeu (NDLR : Le joueur lituanien a été victime d’une blessure juste avant la mi-temps). Cependant, grâce à Elie Okobo qui a excellé lors de cette rencontre en inscrivant 20 points (avec un impressionnant 5 sur 6 au tir, incluant un parfait 2 sur 2 à trois points), Monaco a pris l’avantage contre Bourg, cette équipe ayant auparavant éliminé Nanterre mais qui était aussi diminuée par l’absence de Jeremy Morgan pour le reste de la saison (NDLR : Il doit subir une opération à la cheville).

Matthew Strazel a lui aussi joué un rôle crucial pour Monaco, ajoutant 14 points au tableau, face à une équipe de Bourg-en-Bresse menée par un Zaccharie Risacher des grands soirs. Ce dernier, avec son double-double (12 points, 11 rebonds), a démontré tout le potentiel de cette jeune promesse française. Néanmoins, ni Risacher, ni Maksim Salash malgré ses 12 points, n’ont pu contenir l’ascension monégasque. Monaco, qui ne menait que de trois petits points à la mi-temps (36-33), a fini par prendre nettement l’avance, surpassant Bourg qui avait pourtant réussi à passer devant au retour des vestiaires.

La résistance de Risacher

Rapidement, Monaco a mis les bouchées doubles. Un 7-0 infligé par l’équipe de Sasa Obradovic a creusé l’écart dans le score. L’avance monégasque a même atteint onze points, suite à une remarquable performance de Petr Cornelie qui a marqué consécutivement à trois points. Risacher a pourtant réussi à ramener son équipe dans le jeu à plusieurs reprises.

Mais pour Bourg, la tâche s’est compliquée encore davantage lorsque Isiaha Mike, invisible pendant les 35 premières minutes (seulement 4 points au compteur), a disparu du jeu. De même, deux fautes techniques signalées peu de temps après à l’encontre de l’entraîneur de Bourg, Frédéric Fauthoux, qui a été contraint de quitter le jeu, ont lourdement pesé sur les visiteurs. Ekobo, de son côté, continuait à être un élément décisif pour Monaco, réussissant la grande majorité de ses lancers. Cependant, Monaco est averti avant la tenue du match 2, toujours sur son terrain : vaincre cette équipe de Bourg ne sera pas une mince affaire. Surtout si Risacher décide de prendre les choses en main comme lors du match de jeudi.