Cazaux impuissant face à Etcheverry, Ruud déroule

Ruud s’impose, Etcheverry domine Cazaux impuissant

Après une pause due à une lésion à la cheville, Arthur Cazaux a fait son retour sur les courts mais s’est incliné dès son entrée en lice à Roland-Garros, battu par Tomas Etcheverry en quatre manches. Pendant ce temps, Casper Ruud, qui avait atteint la finale lors de l’édition précédente, a remporté sa rencontre face au Brésilien Meligeni en trois sets, poursuivant ainsi son parcours dans le tournoi.

Arthur Cazaux, confronté à un accident mineur faisant glisser sa cheville sur une signalisation au sol à Barcelone, n’en était qu’à sa deuxième compétition de l’année sur terre battue ce mardi à Roland-Garros. Après avoir suscité beaucoup d’espoir parmi les spectateurs français durant l’Open d’Australie en parvenant jusqu’aux huitièmes de finale, il n’a malheureusement pas pu reproduire la même performance lors de ce deuxième Grand Chelem. Pour sa troisième apparition à ce tournoi, l’athlète originaire de l’Hérault, âgé de 21 ans, a été contraint de s’incliner dès le premier match. Face à lui, il avait Tomas Etcheverry, un quart de finaliste de l’édition précédente et 29ème au classement mondial. Malgré l’enjeu, l’Argentin a maintenu son niveau de jeu et a gagné le match en quatre sets : 3-6, 6-2, 6-1, 6-4, en s’appuyant sur ses 10 aces.

Tomas Etcheverry a commencé le match en perdant le premier set après un break à 2-1, mais il a rapidement renversé la dynamique en remportant les trois sets suivants. Il a réalisé des breaks à 3-2 et 5-2 dans le second set, à 2-1 et 4-1 dans le troisième, et a breaké d’entrée puis à nouveau à 4-4 pour finalement l’emporter, Cazaux parvenant à se rapprocher sans toutefois renverser la tendance. Malheureusement pour Cazaux, diminué physiquement par des douleurs à la cuisse et à l’avant-bras, il n’était pas dans la meilleure condition pour affronter un spécialiste de la terre battue. Éliminé de la course à la qualification olympique, il oriente désormais ses efforts vers la saison sur gazon et s’apprête à vivre son premier Wimbledon.

Avec facilite pour Ruud

La journée ayant été perturbée par des pluies persistantes jusqu’à 16h00, seul un autre match se déroulait en parallèle de celui de Cazaux. Casper Ruud, finaliste de la précédente édition, s’est facilement qualifié pour le tour suivant. Bien qu’il n’ait pas été souvent cité comme favori malgré ses deux finales et son classement de n°7 mondial, le Norvégien, qui venait de remporter le tournoi de Genève samedi, a dominé sans peine le qualifié brésilien Felipe Meligeni, neveu de Fernando, semifinaliste de Roland-Garros en 1999.

Ruud a remporté la victoire en 1h55, avec un score de 6-3, 6-4, 6-3. Il a brillé par son efficacité au service, affichant un taux de 89% de premières balles et sauvant l’unique balle de break obtenue par son adversaire. Le Norvégien a effectué des breaks décisifs à 4-3 dans le premier set, dès le début du second set, et à 1-1 ainsi qu’à 5-3 dans le dernier set, scellant ainsi sa victoire.