« Pas le Roland que j’espérais », le n°1 français déjà dehors

N°1 français éliminé tôt à Roland-Garros, loin de ses espérances

N’étant pas particulièrement amateur des courts en terre battue et ayant participé à peu de compétitions récemment, Ugo Humbert a été défait dès son premier match à Roland-Garros par son adversaire, Lorenzo Sonego.

Ce dimanche, alors que le tournoi vient tout juste de commencer et que la finale n’aura lieu que dans quinze jours, le meilleur joueur français dit déjà au revoir à Roland-Garros. Dès le premier match du jour sur le terrain de Suzanne Lenglen, Ugo Humbert a été battu par Lorenzo Sonego, classé 50e au niveau mondial, au terme d’une rencontre en quatre sets qui a manqué par moments de cohérence (6-4, 2-6, 6-4, 6-3).

Ugo Humbert a reconnu la qualité de son adversaire, un excellant compétiteur sur terre battue qui a joué un très bon match. Le sportif originaire de Metz, classé 17e tête de série du tournoi, a admis n’avoir pas pu atteindre le niveau de jeu souhaité pour franchir ce stade de la compétition. Humbert, qui avait déjà été battu par Sonego à Roland-Garros l’année précédente, avait néanmoins réussi à prendre sa revanche sur l’Italien au tournoi de Monte-Carlo en avril.

Malgré un bon début de saison sur terre battue, marqué par une qualification pour les quarts de finale à Monte-Carlo (où il s’est incliné face à Ruud), Humbert avait l’espoir d’avoir enfin trouvé son rythme sur cette surface. Cependant, les choses se sont gâtées par la suite, avec trois défaites en quatre matchs et une blessure au genou qui l’a empêché de participer au Masters 1000 de Rome, loin d’être la préparation idéale pour Roland-Garros.

Humbert a admis vivre une période compliquée, se sentant affecté émotionnellement, bien qu’il n’ait pas détaillé la nature de ses préoccupations. Malgré tout, il estime que se présenter sur le court et se mesurer à ses adversaires est déjà une fierté. Il ne se laisse pas abattre par cette défaite, soulignant que la vie continue et qu’il aura d’autres occasions de briller à Roland-Garros.

Encore à la recherche d’une performance marquante à Roland-Garros

À 25 ans, Humbert a laissé passer une autre opportunité de se faire un nom auprès du grand public, lui qui n’a pas encore réussi à s’illustrer significativement à Roland-Garros, avec seulement une victoire en tout et pour tout et cinq éliminations au premier tour. Cependant, il reste optimiste et promet à chaque participation de tenter sa chance pour passer au moins la première semaine, gardant en tête que tout est possible, même s’il n’a pas encore réussi à briller dans ce tournoi.

Après cette déception, Humbert prévoit de se ressourcer avant de se lancer dans la saison sur gazon, une surface qui correspond davantage à son style de jeu. Il apprécie particulièrement le gazon, même s’il a connu des difficultés l’année passée (remportant en réalité trois victoires sur quatre tournois), ce qui le place dans une situation où il n’a pas de pression liée à la défense de points au classement.