Philippe Lucas, clap de fin annoncé

Fin de carrière pour Philippe Lucas annoncée

À l’approche des Jeux Olympiques qui se tiendront à Paris, l’entraîneur Philippe Lucas fut informé que Charlotte Bonnet, une nageuse faisant partie de son équipe, avait pris la décision de continuer sa préparation en Suisse. Néanmoins, il est important de noter que cette transition s’est déroulée dans un climat amical et positif.

Charlotte Bonnet ajuste son parcours. À l’approche des Jeux Olympiques se déroulant à Paris, l’athlète française de natation a pris la décision de quitter le cercle d’entraînement dirigé par Philippe Lucas pour s’établir en Suisse. Là, elle sera aux côtés de son époux, Jérémy Desplanches. Cette révélation survient à un moment qui pourrait étonner le public.

« J’ai choisi d’attendre l’issue des Championnats du Monde pour rendre publique cette décision, bien que j’y ai réfléchi il y a déjà plusieurs semaines », confie Charlotte Bonnet via son compte Instagram. « Avec le temps et grâce à l’expérience acquise, j’ai pris conscience de mes réels besoins. Trouver le bonheur et m’épanouir tant dans mon parcours sportif que dans ma vie personnelle est ma priorité. Ainsi, l’idée de rejoindre mon conjoint à Genève s’est imposée à moi comme une évidence, et je suis persuadée que c’est le choix juste. » Charlotte Bonnet débutera dès cette semaine sa préparation pour les JO à Genève, sous la direction de Clément Bailly.

« Philippe a su me redonner le sourire »

Cette transition représente un véritable défi pour Philippe Lucas, qui voit partir l’un des grands noms de la natation française, auréolée d’une présence sur le podium olympique de Londres en 2012 et récompensée par trois médailles de bronze aux championnats du monde (toujours en relais), ainsi que six victoires lors des championnats d’Europe (en bassin de 25 et 50 mètres). Cependant, Charlotte Bonnet, âgée de 29 ans, assure que leur séparation se déroule en très bons termes. Elle va même jusqu’à dire que partir de Nice et Fabrice Pellerin pour s’entraîner avec Philippe Lucas à Martigues était une décision clé.

« J’aimerais exprimer ma gratitude envers Philippe Lucas pour tout ce qu’il m’a apporté, » déclare-t-elle. « Après les Jeux de Tokyo en 2021, il m’a offert une opportunité et le fait de l’accepter et de m’entraîner avec lui à Martigues s’est avéré être le meilleur tournant de ma carrière à ce moment-là. Il a su me redonner le sourire et m’a apporté une tranquillité d’esprit ainsi qu’une confiance revitalisées. J’ai affronté des périodes compliquées, mais il a été l’une des rares personnes à toujours me soutenir. Grâce à lui, j’ai pu remonter sur les podiums internationaux, aussi bien en individuel qu’en relais, jusqu’à mon récent titre de Championne d’Europe en petit bassin cet hiver à Bucarest. Malgré notre séparation actuelle, notre relation demeure excellente et je lui serai éternellement reconnaissante pour tout ce qu’il a fait pour moi pendant ces deux années et demie. » Le message est clair.