Impitoyables Toulousains
!

Toulousains Impitoyables

En écrasant complètement Bordeaux-Bègles sur un score sans appel de 59 à 3, Toulouse, sous la houlette d’un Antoine Dupont toujours aussi brillant, a remporté vendredi soir à Marseille la finale du Top 14. Cette victoire notoire leur a permis de décrocher leur 23ème titre de champion de France, réalisant ainsi un doublé historique en ajoutant une nouvelle fois le Bouclier de Brennus à leur collection, juste un an après leur précédente victoire.

Le Stade Toulousain victorieux avec le Bouclier de Brennus. Cela semble être devenu une tradition. La finale qui s’est déroulée vendredi soir, la toute première fois hors de Paris, n’a pas fait exception à la tendance observée ces dernières années. Sans grande surprise, l’équipe de Toulouse, qui avait déjà été sacrée championne l’année précédente, a réussi à garder son titre cette saison. Avec ce 23ème titre de son histoire, le club toulousain confirme son statut de recordman dans ce domaine, étant également le détenteur du plus grand nombre de victoires en Champions Cup avec six sacres.

L’Union Bordeaux Bègles, quant à elle, a subi une soirée cauchemardesque. En effet, pendant la rencontre de vendredi, sur la pelouse du Stade Vélodrome à Marseille (qui a battu un record de fréquentation), Toulouse a littéralement écrasé l’équipe de l’UBB, qui n’a pas réussi à s’imposer à aucun moment du match. Sur ce terrain, Antoine Dupont, qui avait connu des jours meilleurs, exceptionnel demi de mêlée de Toulouse et stratège de l’équipe de France à 7, a lancé les hostilités contre les Bordelais.

Un déluge d’essais en faveur de Toulouse !

Cet événement a été marqué par un fait notoire, le joueur ayant connu sa première expulsion dans sa carrière a inscrit le premier essai pour Toulouse dès leur première attaque, faisant de cette finale un véritable spectacle à sens unique. Thomas Ramos, qui a réalisé un doublé, est devenu le meilleur marqueur de l’histoire du club, surpassant Jean-Baptiste Elissalde. Le meilleur joueur du monde il y a trois ans n’a pas manqué de briller, offrant une passe décisive à Peato Mauvaka avant de marquer à nouveau.

Les aficionados de Toulouse, emplis de joie, ont été témoins d’un match où les essais de leur équipe se sont succédé sans la moindre réponse de l’UBB (neuf essais au total, zéro pour l’UBB). Les offensives continues des joueurs en Rouge et Noir, qui ont su tirer profit des erreurs commises par leurs adversaires, ont déferlé sur l’en-but de l’UBB jusqu’à la dernière seconde du match, qui semblait avoir laissé ses portes grandes ouvertes à Toulouse. Cette défaite catastrophique permet à Toulouse de réaliser un nouveau doublé historique après avoir déjà remporté le titre européen en mai dernier. Sous la houlette d’un Ugo Mola souriant à la fin du match, l’équipe confirme sa suprématie en remportant son dixième succès consécutif en finale. Un véritable rouleau compresseur, pourrait-on dire.