De la méfiance côté
Argentin

Méfiance en Argentine: Analyse des préoccupations actuelles

Ce samedi, à Mendoza, l’Argentine se prépare à rencontrer une équipe de France dont l’alignement varie considérablement par rapport à celui que l’on a l’habitude de voir. Jeronimo de la Fuente, quant à lui, a souligné l’importance pour les Pumas de ne pas sous-estimer leurs adversaires français.

Le XV de France va présenter un visage inédit contre les Pumas. Pour cette expédition sur le continent sud-américain, Fabien Galthié a opté pour une sélection profondément renouvelée, notamment en excluant les joueurs ayant fortement contribué tout au long de la saison ainsi que ceux des équipes finalistes du Top 14. Ce choix aboutira, ce samedi à Mendoza, à la présence de six joueurs n’ayant jamais auparavant enfilé le maillot de l’équipe nationale dans le XV de départ.

Positionné au cœur de l’offensive argentine en tant que titulaire, Jeronimo de la Fuente souligne l’importance de ne pas sous-estimer ce XV de France. « Il est vrai qu’ils se présentent sans leurs joueurs habituels de Toulouse et sans leurs figures emblématiques, » a-t-il mentionné, cité par l’AFP. Cela dit, cette situation offre aux jeunes talents la chance de se démarquer et de s’imposer au sein de l’équipe de France. Cela constitue une menace pour nous. » Toutefois, De la Fuente n’oublie pas de préciser que l’équipe choisie par Fabien Galthié compte exclusivement des joueurs issus du Top 14.

De la Fuente : « Ils méritent notre estime »

« Ils possèdent rapidité et intensité, a-t-il poursuivi. Malgré un effectif renouvelé, ils demeurent solides. » L’idée que le XV de France qui affrontera les Pumas samedi puisse être vue comme une équipe de remplaçants est rapidement écartée par Jeronimo de la Fuente, pour qui le duel promet d’être ardu pour les Pumas, qui devront faire preuve de sérieux du début jusqu’à la fin.

« Les sélectionnés ne sont pas là par hasard. Leur valeur les amène en équipe de France, affirme le centre argentin. Il est essentiel de les respecter et de se donner les moyens de l’emporter. » Bien qu’il reconnaisse que « l’absence d’Antoine Dupont et de Romain Ntamack rend la situation particulière », Jeronimo de la Fuente voit dans cette confrontation « une chance à saisir pour les participants. » Se dresser face aux exigences de ce match sera le défi des 23 Français inscrits, confrontés à une équipe argentine qui ne lésinera pas sur ses effectifs.