Drame du XV de France : Analyse et conséquences

Florian Grill, qui occupe le poste de Président de la Fédération Française de Rugby, a expressément manifesté son indignation face à la récente controverse impliquant l’équipe nationale en déplacement en Argentine. En effet, deux membres de l’équipe, Hugo Auradou et Oscar Jegou, ont été appréhendés sous l’accusation d’agression sexuelle.

Florian Grill et Jean-Marc Lhermet ont pris rapidement les choses en main. Informés du récent scandale impliquant deux joueurs de l’équipe de France en tournée en Argentine, le président de la Fédération Française de Rugby et son vice-président ont pris un vol pour Buenos Aires. À peine arrivés, ils ont longuement discuté avec Fabien Galthié, le sélectionneur, avant de répondre aux questions des journalistes présents sur place.

« Si les faits sont confirmés, c’est extrêmement grave. Il est important de penser avant tout à la jeune femme impliquée. Si cela se vérifie, cela va complètement à l’encontre des valeurs du rugby, de ce que construisent et incarnent les 2000 clubs amateurs au quotidien », a-t-il déclaré. Il a ajouté : « Je n’ai pas de détails pour l’instant. Je ne peux pas dire ce qui s’est passé précisément. Une enquête est en cours et il est crucial de la laisser se dérouler sans interférence. »

Catastrophique pour le XV de France

« C’est dramatique », a-t-il souligné, en distinguant les cas de Melvyn Jaminet, écarté de l’équipe de France après avoir diffusé par erreur une vidéo à caractère raciste après la victoire contre l’Argentine, et ceux de Hugo Auradou et d’Oscar Jegou, arrêtés pour agression sexuelle sur une jeune femme rencontrée au bowling et ramenée à l’hôtel de l’équipe.

« Cela fait déjà un an que nous expliquons que le rugby ne se contente pas de transformer des essais, il transforme aussi des individus. Dans le cas de Melvyn, il y a des faits avérés qui ont conduit à des décisions immédiates », a-t-il confié, avant de continuer : « En ce qui concerne les deux autres joueurs, nous attendrons les résultats de l’enquête. Oui, c’est une catastrophe pour l’image du rugby et ce qu’il est censé représenter. Mais je tiens à répéter qu’une enquête est en cours concernant les deux joueurs et que ce comportement ne représente en aucun cas le rugby. Ce n’est vraiment pas ça. »