Zidane, le gros lapin à Domenech

Zidane surprend Domenech: le grand lapin expliqué

Raymond Domenech, qui a par le passé dirigé la sélection française de football, a récemment partagé ses souvenirs concernant un événement qui s’est produit en 2005, lequel impliquait la légende du football, Zinedine Zidane.

Jeudi soir, l’annonce de Didier Deschamps a retenu toute l’attention. L’entraîneur de l’équipe nationale française a révélé la sélection des joueurs pour l’Euro 2024, marquée par le retour attendu de N’Golo Kanté, absent des terrains internationaux depuis deux ans. Cet événement rappelle des situations similaires dans le passé de l’équipe, notamment sous Raymond Domenech. Ce dernier avait surpris tout le monde en 2005 en convoquant Nicolas Anelka, qui n’avait pas porté le maillot des Bleus depuis trois ans et demi. Domenech, aujourd’hui analyste pour la chaîne L’Équipe, a évoqué le contexte de cette décision.

À l’origine, le rappel de l’attaquant, alors joueur du Fenerbahçe en Turquie, n’était pas envisagé. Nicolas Anelka n’avait pas été sélectionné depuis l’arrivée de Raymond Domenech à la tête de l’équipe. Toutefois, une série d’événements a conduit à son retour. « Anelka, je l’ai fait revenir lorsqu’il est arrivé aux Antilles », a expliqué Domenech, faisant référence à un match amical contre le Costa Rica à Fort-de-France, « c’était pour prendre la place de Zidane. »

### « Pas venu »

Quant à l’absence de Zidane, qui aurait dû être présent à ce moment, Domenech n’a pas donné plus de détails aujourd’hui qu’il ne l’avait fait il y a deux décennies, se contentant d’un sobre : « Pas venu. » L’année 2005 avait été témoin du retour spectaculaire de Zinedine Zidane sur la scène internationale. Presque un an après avoir annoncé sa retraite du football international, le joueur originaire de Marseille avait changé d’avis le 3 août, conduisant l’équipe de France en finale de la Coupe du Monde 2006 moins d’un an après.

Zidane avait offert une performance mémorable durant le tournoi, qui s’est malheureusement terminé par un geste d’impulsion contre Marco Materazzi dans la finale perdue face à l’Italie lors de la séance de tirs au but. Ce coup de tête marque la dernière apparition de Zidane dans un match officiel, sa retraite ayant été annoncée immédiatement après.