Saint-Etienne, le scénario catastrophe

Scénario catastrophe à Saint-Etienne

L’occasion était offerte aux joueurs stéphanois de confirmer leur ascension à la Ligue 1 durant la soirée du vendredi, mais il apparaît maintenant qu’ils devront emprunter la voie des matches de barrage pour y parvenir.

L’équipe de Saint-Etienne manque son ascension. Lors d’un déplacement crucial sur le terrain de Quevilly Rouen, ce vendredi soir, pour la 38e journée et ultime rendez-vous de Ligue 2, l’AS Saint-Etienne a subi une défaite amère (2-1). Cette contre-performance éloigne les Stéphanois de la montée immédiate en Ligue 1, un objectif qui leur semblait à portée de main. Toutefois, avec un maigre bilan de deux points sur les trois dernières rencontres, espérer un meilleur dénouement devenait illusoire pour l’ASSE.

Cette situation est d’autant plus frustrante pour les Verts qu’Angers, leur concurrent direct, a été tenu en échec chez lui par Dunkerque (0-0). Une victoire aurait permis à l’équipe d’Olivier Dall’Oglio de dépasser le SCO et de s’assurer une place au soleil en Ligue 1. Au lieu de cela, ce sont les Angevins qui savoureront la promotion en première division la saison prochaine, rejoignant ainsi Auxerre qui, devant son public, a fait forte impression en s’imposant largement contre Concarneau (4-1).

Paris FC et Rodez en lice pour une dernière chance

De son côté, le Paris FC a assuré sa participation aux barrages suite à un match nul concédé à Bastia (2-2). Les Parisiens affronteront Rodez, qui s’est imposé face à Ajaccio (2-0), dans le cadre de ces barrages. L’équipe qui sortira victorieuse de ce duel aura ensuite la lourde tâche d’affronter l’AS Saint-Etienne pour une place en Ligue 1.

Entretemps, Caen a nettement dominé Valenciennes (3-0), bien qu’il n’atteigne que la 6e place au classement final. Troyes, après avoir concédé le nul contre Annecy (1-1), voit ses espoirs se briser et descendra en National 1 pour la prochaine campagne. Il est également important de mentionner la victoire de Bordeaux sur Pau (3-2), ainsi que les succès extérieurs d’Amiens contre Grenoble (1-3) et de Laval à Guingamp (0-1).