Luis Enrique (Entraîneur du PSG) et Luis Campos (Directeur sportif du PSG) - Photo by Icon Sport

PSG active plan B, la piste Kvaratskhelia s’enlise

Le Paris Saint-Germain, dans sa quête incessante d’amplifier la puissance de son secteur offensif, a récemment vu ses efforts pour acquérir Khvicha Kvaratskhelia de Naples rencontrer des obstacles majeurs. Face à ces complications, le géant parisien s’est orienté vers une alternative séduisante au sein même du championnat français.

Une Nouvelle Cible en Vue pour le PSG en Ligue 1

Le désir profond du PSG d’attirer l’extrême aile géorgien de Naples, Khvicha Kvaratskhelia, dans la Ville Lumière est loin d’être un mystère. L’équipe française avait d’ailleurs mis sur la table une offre considérable de 100 millions d’euros dans l’espoir de convaincre les dirigeants napolitains. Toutefois, ils se sont heurtés à la détermination d’Aurelio De Laurentiis, le président de Naples, qui a estimé la valeur de son joueur à 150 millions d’euros. En outre, Antonio Conte, pressenti pour prendre les rênes de l’équipe italienne, souhaite conserver Kvaratskhelia dans son effectif. Devant cette impasse, le PSG a dû envisager une autre stratégie.

Dans cette optique, le regard du club de la capitale s’est porté sur Rayan Cherki, talent prometteur de l’Olympique Lyonnais. Le jeune milieu offensif, originaire de Bron, intéresse le PSG depuis un moment, et une tentative de recrutement avait même été effectuée en janvier 2023, avec une offre de 20 millions d’euros. Le profil de Cherki a récemment été approuvé par Luis Enrique, prétendant à la charge de l’entraîneur, comme l’annonce le quotidien L’Equipe.

Le joueur de l’OL représente une option bien plus réalisable pour le Paris Saint-Germain, surtout compte tenu de la situation contractuelle de Cherki, qui approche de la fin de son engagement avec Lyon. Avec seulement un an restant sur son contrat, les responsables lyonnais pourraient se montrer plus conciliants dans les négociations, ce qui présente une opportunité en or pour le club parisien d’enrichir son attaque à un coût potentiellement réduit.