Longoria et Benatia avec lõm - Photo by Icon Sport

OM : Contestation autour du choix de Longoria et Benatia

De plus en plus de voix se lèvent contre l’arrivée possible de Youcef Attal à l’Olympique de Marseille. La polémique enfle concernant l’intégration de l’international algérien au sein de l’équipe, suite à un passé controversé.

Opposition croissante à la signature de Youcef Attal à l’Olympique de Marseille

Le débat gagne en intensité autour de l’affiliation prochaine de Youcef Attal avec l’Olympique de Marseille, alors que le joueur se trouve sans contrat. Toutefois, son historique suscite des interrogations et des oppositions. Youcef Attal avait précédemment fait les gros titres lors de son départ de l’OGC Nice pour avoir diffusé une vidéo controversée sur son compte Instagram. Dans celle-ci, un prédicateur encourageait à marquer « un jour noir pour les juifs ». Ce précédent fâcheux lui avait valu un arrêt de 7 matchs imposé par la LFP, ainsi qu’une condamnation à huit mois de prison avec sursis et une amende de 45 000 euros par le tribunal correctionnel de Nice.

L’opposition à son engagement avec l’OM ne se fait pas attendre. Le Maire de Marseille a exprimé clairement son désaccord face à cette éventuelle arrivée. Il a déclaré ouvertement vouloir dialoguer avec le président de l’OM en affirmant que le club phocéen n’est pas un lieu d’accueil pour des individus ne partageant pas ses valeurs d’universalité et de respect entre communautés. Que l’on soit croyant ou non, l’important est de partager ensemble la passion du football sans distinction.

Les réactions s’enchaînent

Le président de la région PACA et le CRIF se sont également prononcés sur le sujet, marquant leur réprobation quant à l’intégration de Youcef Attal au sein de l’OM. Renaud Muselier, président de la région, a exprimé sa confiance envers les dirigeants de l’Olympique de Marseille et souligné ne pas vouloir s’immiscer dans les décisions internes du club, tout en désapprouvant clairement tout choix qui irait à l’encontre des principes d’éthique et de morale du club. Le CRIF, de son côté, a fait entendre sa voix par le biais d’un communiqué, sans doute dans l’espoir de voir la direction de l’OM prendre une décision conforme aux valeurs d’inclusion et de respect mutuel.

L’affaire soulève des questions importantes sur les critères de sélection des joueurs et sur les valeurs que doivent incarner les clubs sportifs. Elle met en lumière les défis auxquels sont confrontés les clubs en matière de gestion de l’image et de responsabilité sociale. Les jours à venir nous diront si la direction de l’Olympique de Marseille persistera dans son intention de recruter Youcef Attal ou si elle se résoudra à abandonner cette piste en raison des controverses suscitées.