15:55

L’UEFA intensifie la pression sur Manchester City et Gérone concernant leur participation en Ligue des Champions

Manchester City et Gérone, qualifiés pour la prochaine Ligue des champions grâce à leurs performances en Premier League et en Liga, se trouvent sous la menace d’une exclusion du tournoi. Cette situation découle de leur appartenance commune au City Football Group, qui doit désormais réduire sa participation dans le club espagnol pour se conformer aux règles de l’UEFA.

La législation de l’UEFA, destinée à prévenir les conflits d’intérêts, interdit à deux équipes dirigées par le même propriétaire de participer simultanément à une compétition européenne. Cette règle a été mise à jour pour tenir compte de l’expansion des consortiums possédant des clubs sous diverses structures juridiques. La City Football Group, qui détient 47% de Gérone depuis 2017, se trouve au cœur de cette controverse.

L’instance de contrôle financier des clubs (CFCB) de l’UEFA a clarifié dans une récente communication que l’interdiction de participation s’applique non seulement aux cas où une entité détient la majorité du capital, mais aussi à des situations où une entité exerce une “influence décisive”. Cela inclut détenir 30% ou plus du capital ou des droits de vote d’un club, ou même 10% si l’entité est le principal actionnaire. D’autres critères, tels que représenter au moins 30% du revenu opérationnel d’un club, occuper des postes clés dans sa structure, ou avoir transféré au moins trois joueurs entre les clubs dans une même saison, peuvent également déclencher cette règle.

Les implications de cette situation sont significatives pour Gérone, qui cherche à participer pour la première fois à la Ligue des champions. La ville et les supporters étaient optimistes quant au respect des règles de l’UEFA, notamment parce que le groupe émirati ne détient pas de participation majoritaire. Cependant, les dernières précisions de l’UEFA sur l’influence décisive pourraient compliquer les plans du club catalan.

Manchester City et Gérone devront peut-être ajuster rapidement leurs structures de propriété pour garantir leur participation dans les compétitions européennes la saison prochaine, mettant en lumière les défis posés par la régulation des entités possédant plusieurs clubs dans le football moderne.

Manchester City et Gérone face à un défi de conformité avant la Ligue des Champions

Pour assurer leur participation dans la Ligue des Champions, Manchester City et Gérone, tous deux sous l’égide de City Group, doivent répondre à un ultimatum fixé par l’UEFA : réduire la participation du groupe dans le capital de Gérone avant le 3 juin. Cette date limite est critique pour permettre à ces clubs de se conformer aux règles strictes de l’UEFA concernant la multipropriété des clubs.

Pour éviter les complications économiques liées à une vente précipitée des parts, l’UEFA offre une solution temporaire. Selon la lettre de l’Instance de contrôle financier des clubs (CFCB), les clubs pourraient transférer les actions dans un fonds fiduciaire, privé de droit de regard et sous la supervision de l’UEFA, pour la saison à venir. Cette mesure permettrait une certaine souplesse tout en travaillant vers une solution plus permanente.

Ce n’est pas la première fois que l’UEFA doit gérer des cas de multipropriété. L’an dernier, des procédures similaires ont été engagées contre plusieurs clubs, dont Toulouse et l’AC Milan, Aston Villa et le club portugais de Vitoria, ainsi que Brighton et l’Union royale Saint-Gilloise. Ces affaires se sont conclues par des “changements significatifs” dans la structure de propriété ou de gestion des clubs concernés, démontrant la rigueur avec laquelle l’UEFA souhaite maintenir l’équité et l’intégrité de ses compétitions.

Manchester City et Gérone se trouvent donc à un moment crucial, devant naviguer entre les exigences réglementaires et leurs aspirations européennes. La réponse à cette exigence de l’UEFA pourrait non seulement influencer leur saison à venir mais également servir de précédent important pour d’autres clubs dans des situations semblables.