Nico Williams (Photo by Icon Sport)

Barça va débourser 58 M€ pour recruter une future star!

Le FC Barcelona, club prestigieux malgré ses récents soucis financiers, est persuadé de pouvoir acquérir Nico Williams durant le mercato estival, suivant les révélations de Mundo Deportivo.

L’acquisition de Nico Williams : une ambition onéreuse mais réalisable pour le Barça

Face à des temps économiquement difficiles, le FC Barcelone garde espoir et ambition. L’attrait pour Nico Williams, jeune prodige de 21 ans, semble devenir une priorité pour ne seulement renforcer l’effectif, mais aussi dynamiser l’engouement abasourdi des supporters. Le club catalan, conscient des défis économiques qu’impliquerait un tel transfert, particulièrement dans un contexte où l’injection de capitaux espérée de Libero n’a pas lieu, et un nouveau partenariat avec Nike reste en suspens, évaluent rigoureusement les implications financières de l’opération. Les stratèges du Barça croient possible de structurer le deal à hauteur de 25 à 30 millions d’euros pour chaque année du contrat, en envisageant de lisser cette somme sur six années. Toutefois, sous la contrainte des réglementations financières de la Liga, une obligation de compresser ce délai en quatre ans pourrait surgir, rendant les manoeuvres plus complexes.

Dans le contexte de stratégies et d’alternatives évaluées, l’éventuelle arrivée de Nico Williams pourrait, intéressamment, ne pas dépendre de la vente de Raphinha, à l’inverse de ce qui pourrait se profilait pour l’acquisition d’un autre joueur, Luis Diaz de Liverpool, suivant l’avis de Deco. Williams, dont l’ascension fulgurante à l’Athletic Bilbao n’est plus à prouver, combine juvénilité, potentiel de popularisation et personnalité engageante, éléments recherchés par le Barça. Son transfert serait estimé à 58 millions d’euros, une somme jugée accessible par les décideurs barcelonais, ces derniers interprétant que le joueur lui-même se projette déjà vers de nouveaux horizons après avoir apposé sa signature sur une telle clause.

Cependant, un bémol s’impose, si Nico Williams privilégie l’offre la plus lucrative, le FC Barcelone pourrait se retrouver en difficulté face à la concurrence de clubs soutenus par de gros investisseurs, que ce soit du Moyen-Orient ou d’Amérique du Nord, à l’instar du Paris Saint-Germain ou de certaines équipes de Premier League anglaise. Le Barça devrait, dans une semblable conjecture, redoubler de créativité pour convaincre le joueur, sans pouvoir garantir de surpasser les propositions financièrement plus attractives de ces mastodontes du football mondial.