Barça : la Masia perd son plus gros espoir à cause de la Premier League

Barça perd son top espoir de la Masia à la Premier League

Le FC Barcelone est synonyme de formation de jeunes talents, une tradition qui risque de connaître un léger contretemps alors qu’un de ses brillants prospects s’apprête à traverser la Manche pour embrasser un nouveau défi en Premier League, sous les couleurs de Chelsea.

Le départ imminent d’une pépite de La Masia vers Chelsea

Sous la houlette de son nouvel entraîneur Hansi Flick, le FC Barcelone assoit ses ambitions pour la nouvelle saison avec un recrutement visant à étoffer son effectif malgré un contexte économique serré et les limites imposées par la réglementation du fair-play financier de la Liga. Le plan dévoilé par le président Joan Laporta n’est autre que de mêler l’expérience et la fraîcheur en faisant appel à la fois à des renforts externes et en promouvant les jeunes prodiges issus de son académie La Masia. Malheureusement, cette stratégie fait face à un défi de taille, celui de conserver ces jeunes talents au sein du club face aux intérêts de clubs aux assises financières considérablement plus robustes, à l’image de Chelsea.

Les Blues de Chelsea, armés d’un budget conséquent, ont posé leur dévolu sur Marc Guiu. Cet attaquant prometteur de 18 ans a capté leur attention en raison de l’impasse dans laquelle il se trouve avec le FC Barcelone pour la prolongation de son contrat, faute d’une offre satisfaisante du côté catalan.

Chelsea a saisi cette opportunité pour proposer à Guiu un contrat alléchant. La perspective de rejoindre directement l’équipe première, pilotée par Enzo Maresca, marque un tournant séduisant dans la jeune carrière de l’attaquant. Selon les informations circulant, le transfert serait sur le point d’être finalisé et pourrait bientôt être officialisé par le FC Barcelone. En échange, Chelsea est prêt à débourser une somme avoisinant les 6 millions d’euros pour s’attacher les services de Guiu.

Cet épisode souligne donc la difficulté pour les clubs formateurs de retenir leurs jeunes talents en présence de puissantes entités financières du football européen, Chelsea ici en exemple, prêtes à investir des sommes conséquentes pour les enrôler dans leurs rangs.