Florian Wirtz - Photo by Icon sport

Barça devance Real Madrid pour recruter Florian Wirtz ?

Dans l’arène mouvementée du football européen, une lutte acharnée pour attirer les talents de demain bat son plein. Au cœur de cette bataille, le Real Madrid semble avoir marqué un point crucial en sécurisant un pacte avec Florian Wirtz, la jeune star de 21 ans du Bayer Leverkusen, pour un transfert programmé à l’été 2025.

Une recrue d’avenir pour le Real Madrid

Récemment, le journal Mundo Deportivo a révélé que le FC Barcelone avait posé son dévolu sur Wirtz en le plaçant au sommet de sa liste d’acquisitions potentielles pour la période estivale à venir. Les dirigeants catalans, visiblement déterminés à injecter du sang neuf dans leur effectif par l’acquisition de figures de proue en 2025, ont été séduits par le prodige allemand qui n’a jamais caché son attachement pour le Barça.

Cependant, il apparait que le Real Madrid ait déjà devancé son éternel rival dans cette quête. D’après les informations de Marca, Florentino Pérez aurait jeté son dévolu sur le jeune milieu de terrain offensif en le plaçant au cœur de ses plans de recrutement pour l’été 2025. Une série de négociations aurait eu lieu bien avant la concurrence et aurait mené à un accord préalable pour sa migration vers la capitale espagnole dans un an. Face aux fins de carrières approchantes de Toni Kroos et au départ anticipé de Luka Modric, Wirtz se présente comme la pièce manquante idéale capable d’apporter fraîcheur et virtuosité au sein de l’effectif madridiste. Reste à déterminer de quelle manière il s’intégrera avec Jude Bellingham au milieu de terrain.

Face à ce challenge, le Real Madrid joue une carte maitresse non négligeable, prenant avantage de ses robustes resources financières mais aussi de la présence de Xabi Alonso. Actuellement aux commandes techniques du Bayer Leverkusen, Alonso entretient des liens étroits avec Wirtz et n’a jamais caché son aspiration à diriger un jour le Real Madrid. Ce rêve pourrait bien se concrétiser au plus tard en 2026, à l’échéance du contrat de l’actuel entraîneur Carlo Ancelotti, ou pourquoi pas plus tôt, dès l’été prochain, si les résultats ne s’avèrent pas à la hauteur des attentes. La perspective d’avoir Alonso comme guide sur le banc madrilène constituerait un levier significatif pour persuader Wirtz de s’engager auprès de la Maison Blanche.