Bradley Barcola of France looks on during the Uefa Euro 2024 round of 16 match between France and Belgium at Arena Dusseldorf on July 1, 2024 in Dusseldorf, Germany.   (Photo by sportinfoto/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport

Adebayor sur le choix de Barcola (PSG): « Pas déçu »

La décision de Bradley Barcola de prêter ses talents à l’équipe de France plutôt qu’à celle du Togo a été soutenue par un des plus grands noms du football togolais, Emmanuel Adebayor. Cette position vient d’être publiquement exprimée, révélant un regard pragmatique sur le football international.

Emmanuel Adebayor soutient la décision de Bradley Barcola

Au cours d’une session en direct sur Tiktok dédiée aux supporters des Eperviers, Emmanuel Adebayor a exprimé son opinion sur le choix de nationalité sportive de Bradley Barcola. «Il opte pour une sélection nationale, la France, qui a déjà remporté la Coupe du Monde. La réalité est brute : le Togo peut-il espérer gagner la CAN avec lui ? La réponse est non. Peut-on sérieusement envisager une qualification togolaise pour la Coupe du Monde à l’heure actuelle ? Je ne le crois pas. Son choix de jouer pour la France ne peut donc pas me décevoir», a-t-il exprimé. Adebayor considère ce choix comme parfaitement rationnel et compréhensible.

Adebayor ne s’est pas limité à une analyse sportive. Il a également souligné les bénéfices liés à une carrière sous le maillot français, tant du point de vue de la visibilité que des avantages financiers. «Choisir la France, c’est lui ouvrir les portes d’opportunités qu’il n’aurait pas avec le Togo. N’oublions pas qu’il est né en France et joue au PSG, un des clubs les plus prestigieux d’Europe, aspirant à remporter la Ligue des Champions. Le fait d’appartenir à l’équipe de France lui offre non seulement une exposition médiatique incomparable mais aussi des avantages financiers bien supérieurs à ce qu’il aurait pu espérer en jouant pour le Togo», a ajouté Adebayor.

Le célèbre footballeur togolais a également pointé du doigt les difficultés logistiques incontournables rencontrées par les joueurs togolais. «Il faut aussi prendre en compte les déplacements en Afrique. Jouer pour la France facilite grandement la logistique : les déplacements sont plus courts, permettant un retour aisé au club. À l’inverse, un simple déplacement pour un match en Zambie peut devenir un périple exigeant, en passant par le Mozambique puis la Libye, avant même d’arriver à destination. Ces voyages éreintants, suivis d’un match à jouer, puis du même trajet du retour, peuvent compromettre le retour au club et la place du joueur au sein de son équipe», a-t-il décrit. Cette réalité amère soulignée par Adebayor, illustre bien les défis supplémentaires rencontrés par ceux qui choisissent de représenter des équipes du continent africain.

Cette prise de position d’Emmanuel Adebayor éclaire d’un jour nouveau la décision de Bradley Barcola, la plaçant dans un contexte rationnel et pragmatique, loin des passions et des sentiments.