Quatre footballeurs célèbres qui portent des lentilles de contact

4 footballeurs célèbres utilisant des lentilles de contact

Il est assez rare de penser aux footballeurs comme à des individus pouvant rencontrer des difficultés de vision. Édgar Davids est le seul qui nous vient à l’esprit, célèbre pour avoir joué avec des lunettes protectrices. Cela ne signifie pas pour autant qu’il est l’unique cas. De plus en plus, on découvre que de nombreux illustres footballeurs utilisent des lentilles de contact pour pallier leurs déficiences visuelles. Que ce soit pour corriger la myopie, l’hypermétropie ou encore l’astigmatisme, la vision doit être impeccable pour évaluer distances, suivre le ballon et répondre promptement à la dynamique du match.

Les avantages des lentilles de contact pour les footballeurs

Le port de lentilles de contact présente plusieurs bénéfices comparativement aux lunettes, notamment en offrant un champ de vision élargi, sans les interruptions dues aux montures. Mieux ajustées, elles restent en place, même lors de mouvements brusques ou de contacts intensifs, minimisant ainsi le risque de bris ou de blessures. En plus, contrairement aux lunettes, elles ne se recouvrent pas de buée et ne sont pas affectées par la pluie ou la sueur, assurant une visibilité constante tout au long de la partie.

Il est d’ailleurs prohibé de jouer au football professionnel avec des lunettes, d’où l’option privilégiée des lentilles de contact parmi les joueurs. David De Gea est un exemple notable, mais saviez-vous qu’il y a des légendes françaises qui se sont également avérées dépendantes des lentilles pour leur vision sur le terrain?

William Gallas

Aujourd’hui reconverti en entraîneur défensif, Gallas a eu une carrière remarquable, jouant 85 fois pour l’équipe de France et arrivant jusqu’en finale de la Coupe du monde en 2006. En club, il s’est distingué avec deux titres de Premier League et plus de 300 matchs à son actif avec les équipes de Tottenham, Chelsea et Arsenal.

Malgré ses succès, Gallas a dû surmonter sa mauvaise vue. En 2009, un œil gonflé lui a fait manquer un match crucial contre Chelsea alors qu’il jouait pour Arsenal. Incapable de porter ses lentilles, il a dû recourir à un moyen alternatif probablement plus doux pour ses yeux, comme les lentilles Air Optix HydraGlyde, pour pouvoir jouer.

Franck Ribéry

Ribéry, dont la carrière a été tout aussi illustre, était un coéquipier de Gallas en 2006. Bien qu’il ait manqué la génération dorée du football français, Ribéry n’en a pas moins connu un immense succès en club, se retirant en 2022 après avoir gagné la Ligue des Champions et neuf titres en Bundesliga.

L’ancien ailier gauche est aussi connu pour avoir porté des lentilles de contact, ce qui pourrait expliquer une blessure à l’œil survenue lors d’une session d’entraînement en 2018.

Álvaro Arbeloa

Arbeloa détient ce que ni Gallas ni Ribéry n’ont : un titre de la Coupe du monde, remporté en 2010. Outre cela, il a gagné la Ligue des Champions à deux reprises avec le Real Madrid, ainsi que deux Championnats d’Europe avec l’Espagne. Sa réputation de joueur décoré s’accompagne de son besoin de porter des lentilles de contact pendant les matchs. Son problème de vue s’est révélé lors d’un match contre la France en 2008, lorsqu’un ballon l’a frappé au visage, faisant tomber une de ses lentilles. Grâce à l’aide d’un coéquipier, Raul Albiol, lui-même porteur de lentilles, il a pu finir le match, bien que la lentille de remplacement n’était pas adaptée sur ordonnance. L’Espagne a quand même gagné le match.

Mario Balotelli

Ce joueur, constamment au cœur de la controverse, a tout de même réussi à remporter trois titres en Serie A et un titre de Premier League, sans compter une finale de Championnat d’Europe à son palmarès. Il a même fait preuve d’une audace particulière en commandant une statue de lui-même.

Confronté à des soucis de vision, Balotelli a dû subir une opération des yeux en 2012. Cependant, il n’a pas cessé de porter des lentilles et, fidèle à son caractère unique, a même choisi des lentilles colorées en bleu pour s’harmoniser avec les couleurs de l’équipe d’Italie, probablement des lentilles teintées de chez Fresh Look.